Célibataires : comment concevoir au mieux votre enfant ?

Nous sommes biologiquement conçus pour procréer. Sans que nous le sachions, de manière inconsciente, nous recherchons le/la partenaire “idéal.e”. Un organisme en bonne santé s'intéressera prioritairement à un organisme lui aussi en bonne santé. Le but étant de permettre à l'Humanité de survivre. Cependant, tous les célibataires ne rencontrent pas la perle rare, et certains ne veulent même pas en entendre parler. C'est notamment pour eux que la coparentalité représente un moyen de répondre à leur désir d'enfant.

La coparentalité : bien comprendre le concept

A l'origine, le terme renvoie au principe de coparentalité, qui stipule qu'un enfant bénéficie toujours du droit de conserver une relation équilibrée avec chacun de ses deux parents, que ceux-ci soient séparés ou divorcés. Ce droit repose sur le fait qu'être parent est un engagement qu'un adulte prend par respect pour son enfant.

A découvrir également : Odessa, la perle de l'Ukraine

Aujourd'hui, le terme s'utilise pour désigner l'action de concevoir un enfant avec un partenaire avec lequel nous n'entretenons pas de relation amoureuse. Les protagonistes choisiront d'élever cet enfant sans vivre sous le même toit. Ainsi, un coupe homosexuel peut choisir de faire un enfant avec un partenaire du sexe opposé. Dans un couple devant faire face à la stérilité de l'un des deux membres, l'autre peut avoir recours à la coparentalité afin de concevoir un bébé. Peuvent aussi y avoir recours les célibataires, hommes et femmes, qui n'ont pas trouvé “la bonne personne”, mais qui ressentent fortement le désir de devenir parent. “Elle a fait un bébé toute seule”, comme le chantait Jean-Jacques Goldman, pourra peut-être bientôt s'appliquer aux hommes ! La parité, qu'ils disaient…!

Après la théorie, la pratique

Une fois que les deux partenaires se sont rencontrés et choisis, la méthode de conception reste libre. Ils peuvent avoir une relation sexuelle ou demander une insémination artificielle. Cette technique de procréation consiste à introduire une seringue contenant du sperme dans l'utérus de la future mère en période d'ovulation. 

A lire également : Moteur en panne : faut-il le réparer ou le remplacer ?

En France, les personnes célibataires n’ont pas le droit d’entamer une démarche d’insémination artificielle. Les célibataires peuvent se tourner vers l’insémination artisanale. Il s’agit d’une insémination réalisée par la future maman, sans assistance médicale. Les couples lesbiens utilisent parfois cette méthode.