Tout ce qu’il faut savoir sur les feux de croisement

feux de croisement

Différents types de feux équipent une voiture. Parmi ceux-ci, les feux de croisement sont importants et font, comme les autres d’ailleurs, l’objet de plusieurs notions lors de cours de conduite et du Code de la route. Ces éclairages Led auto sont considérés compte tenu de leur intensité, comme le 2e niveau de phare. À cet effet, lors de l’apprentissage du code de la route, ils font l’objet d’une attention particulière. Cela s’explique par le rôle stratégique de ce type d’éclairage de voiture.

Quel est le rôle des feux de croisement ?

Chaque type de feux qui équipe une voiture a un rôle spécifique. Vendus par des professionnels comme Full-Led, les feux de croisement sont comme leur nom l’indique, une variante d’éclairage auto, qui est utilisée lorsqu’un véhicule croise un autre. Ce sont des projecteurs qui dans la plupart des cas, sont utilisés lorsque la vision est difficile, notamment à cause des conditions météorologiques (chute de neige, brouillard, etc.), ou lorsque l’éclairage public n’est pas disponible.

A lire en complément : Exportation de véhicules d'occasion à destination de l'Europe de l'Est

Lorsqu’ils sont utilisés, ils permettent à l’automobile qu’ils équipent, d’être bien visibles par les autres conducteurs de voiture présents sur la route, étant donné leur portée de 30 mètre minimum. Intelligemment conçus, et par opposition aux phares traditionnels, les feux de croisement n’ont pas d’effets néfastes sur la vue des autres usagers dont le conducteur croise la route.

Une telle spécificité de conception s’explique par le fait que ses lampes Led auto, soient pensées pour éclairer plus loin à droite qu’à gauche, justement pour éviter d’éblouir les yeux des usagers croisés en sens inverse. Les bonnes performances associées à cet éclairage de voiture sont liées en grande partie aux technologies qui l’équipent.

Lire également : Comment financer son permis de conduire ?

Quelles technologies caractérisent ces phares ?

Par le passé, ces projecteurs de croisement étaient dotés d’une puissance de 40 watts en moyenne. Aujourd’hui, la législation européenne a imposé que les feux de croisement aient au moins 55 watts de puissance. Désormais, les technologies en matière d’éclairage auto ont considérablement évoluées, de sorte que les voitures récentes équipées de feux dits adaptatifs, s’harmonisent plus facilement par leur surface d’éclairage et leur intensité, avec des facteurs comme la position du volant, l’allure ou encore le degré d’inclinaison de l’automobile.

Aujourd’hui, sur la majorité des voitures neuves, inclusion faite des hybrides dont les mérites pour l’environnement sont évoqués sur Gataka, des capteurs de luminosité sont désormais disponibles. Au bénéfice des évolutions et technologies en la matière, ces derniers favorisent l’allumage automatique des feux de croisement, dès qu’ils arrivent à détecter que le niveau de luminosité à l’extérieur de l’automobile baisse.

Quelle utilisation est faite en Europe et dans l’Hexagone de ces feux ?

La législation française en matière routière impose l’activation de ces feux Led auto, aussitôt la nuit tombée. De même, elle rend impératif pour les usagers le contrôle du bon fonctionnement de cet éclairage de voiture avant de prendre la route. Le remplacement sera alors systématique, pour peu qu’une ampoule ne soit pas à son niveau optimal de fonctionnement.

Sur l’ensemble du réseau routier français d’ailleurs, il est conseillé aux usagers de se déplacer avec des lampes de rechange, afin d’être prompt à la remplacer en cas de dysfonctionnement. De même, les feux de croisement doivent être au nombre tel que la législation l’exige. De fait, contrairement à l’appréhension de la majorité des conducteurs, le fait de circuler avec un seul de cet éclairage de voiture est gênant pour les autres usagers. Dans certains cas, les conséquences peuvent être très graves.

Dans certains pays européens, contrairement à la France, l’usage de jour de l’éclairage auto de croisement est obligatoire. C’est le cas par exemple en hiver en Autriche et en Bulgarie, et en toute saison en Italie, en Croatie, à Chypre, en Macédoine, en Estonie ou au Monténégro entre autres. La nuit, les feux de croisement sont très utiles à la conduite comme précisé sur cette page.