Adultes ! Entrainez votre mémoire avant qu’il ne soit tard

Pourquoi la capacité de la mémoire baisse avec l’âge

Depuis l’âge de 20 ans, nous perdons nos neurones, mais d’une part nous disposons d’une grande quantité mais aussi cette diminution est compensée par les interactions et les interconnexions qu’ils développent entre eux.

En clair, la raréfaction de nos neurones est compensée par leur qualité ou du moins, par leur densité. Cependant cette densification de connexion entre les cellules nerveuses, notamment au début de la vieillesse, est un phénomène inductible, c’est-à-dire qu’il faut exercer régulièrement son cerveau pour stimuler ses ramifications qui vont venir compenser le déficit.

A voir aussi : 3 basiques que tout homme doit avoir dans son dressing

En effet, avec l’âge, plus on perd de neurones plus il faut faire de la gymnastique à son cerveau. Tout se passe comme si au cours de la vie on avançait à contre sens sur un tapis qui recule de plus en plus vite avec les années ; au début le tapis ne recule pas trop vite et en marchant normalement, on arrive à avancer. A l’âge adulte, il faut déjà faire un peu plus attention et marcher avec un rythme soutenu. A l’âge mûr, il faut faire un effort intense pour simplement se maintenir au même niveau, et à la moindre pause, le tapis vous amène en arrière et le terrain perdu ne se rattrape plus.

Comment entretenir sa mémoire à l’âge adulte

Pour entretenir sa mémoire, il faut réapprendre à mémoriser. Au début c’est dur parce qu’on a perdu l’habitude. Quand on n’a pas couru depuis 10 ans et qu’on a pris 20 kg et bien on est, en général, à peine capable de courir quelques centaines de mètres. Pourquoi voulez vous qu’il en soit différent avec votre cerveau ?!

A lire aussi : Casino en ligne : peut-on vraiment gagner le jackpot ?

Apprenez par exemple des poèmes par cœur, quelques vers tout les jours sans vous lasser jusqu’à ce que vous vous en rappeliez. Brusquement, vous verrez que cela devient de plus en plus facile et en plus vous brillerez en société en étant capable de faire des citations. Et surtout, continuez à vous intéresser à votre environnement, lisez, rencontrez des gens, écoutez les informations, jouez à des jeux de société ou de carte qui stimulent la réflexion …

La principale raison pour laquelle on ne fixe plus les informations est le peu d’intérêt qu’on leur porte. La perte de la mémoire n’est pas une fatalité, c’est le résultat d’un peu de paresse et surtout le manque d’intérêt pour le monde qui nous entour.