Le leasing, la nouvelle manière de consommer ?

Populaire depuis plusieurs années désormais, le leasing est à la fois une location, une vente et un crédit. Rien que ça ! Il peut être utilisé dans l'immobilier, mais on le connait surtout pour la place importante qu'il occupe dans le domaine automobile. Chaque année, de plus en plus de consommateurs y font appel, par manque de budget. En effet, une automobile neuve représente une somme conséquente que la plupart des ménages ne peuvent pas avancer d'un seul coup. Le LOA (leasing avec option d'achat) représente alors une opportunité non négligeable pour obtenir un bien inaccessible.

LOA ou crédit classique, lequel choisir ?

C'est la question que se posent bon nombres de potentiels acheteurs. Les différences entre les deux solutions sont notables, et chacune a ses avantages et inconvénients.

Lire également : La Tanzanie, une contrée africaine unique en son genre

Le crédit classique permet avant tout de choisir entre une voiture neuve ou d'occasion. C'est d'ailleurs son principal avantage par rapport à un LOA. L'acheteur est immédiatement propriétaire et n'a donc aucune obligation concernant le véhicule. Il n'est pas restreint au niveau du kilométrage et n'a aucun compte à rendre en ce qui concerne l'entretien de ce dernier. Il peut également le revendre quand il veut, puisqu'il en est le proriétaire légitime.

Malgré les points cités précédemment, le LOA est de plus en plus choisi depuis quelques années. La raison est toute simple : le prix ! Un crédit classique revient bien plus cher qu'un leasing.

A lire aussi : La reconstruction de la maison d’arrêt de Caen est effective

Une manière de consommer qui s'étend dans d'autres domaines

Le succès du LOA est tel qu'il arrive dans des nouveaux domaines. Il est désormais possible de contracter un LOA pour acquérir un bateau. Certaines simulations sont d'ailleurs réalisables directement en ligne. Une initiative bienvenue, quand on sait que plus de 12 000 bateaux sont achetés chaque année en France.

De manière générale, les conditions sont les mêmes que pour un LOA automobile classique. L'acquéreur n'est pas propriétaire du bien, c'est l'établissement financier qui l'est. A l'issue du contrat, une option d'achat est possible. Si la personne qui a contracté le contrat refuse, le bateau n'est plus en sa possession.