Le raccordement au gaz pour les entreprises

En tant qu’entreprise, il est possible de choisir son fournisseur de gaz. En règle générale, on distingue deux catégories d’entreprises. Ceux dont la consommation annuelle de référence de gaz est en dessous du seuil de 300 MWh comme les artisans, les commerçants, les professions libérales et les PME, des entreprises – PME, industries, grands comptes – dont la consommation annuelle est supérieure au seuil. Dans tous les cas, quels que soient son entreprise et le fournisseur d’énergie choisi, il est essentiel de s’assurer qu’un raccordement au gaz pour l’entreprise est bien effectif. Si tel n’est pas le cas, il se fait par étapes.

Étape numéro une : l’étude de projet

Tous les bâtiments ne sont pas forcément raccordés au réseau de distribution du gaz. Il convient donc dans un premier temps de se rapprocher de son fournisseur de gaz et de lui formuler une demande de raccordement personnalisée au gaz si cela n’est pas le cas. Il se renseignera dès lors auprès de GRDF pour connaître avec exactitude la distance qui sépare le bâtiment du réseau de distribution du gaz. Mais aussi veillera à ce que toutes les conditions soient requises pour sa faisabilité. En effet, si la commune n’est pas desservie en gaz naturel ou le bâtiment est trop éloigné du réseau, le raccordement n’est pas envisageable.

A lire en complément : Trouver le professionnel de santé que vous rechercher grâce à des plateformes sur le net

Dans la mesure où le raccordement est envisageable, en fonction des informations générales – adresse, typologie du bâtiment, date de mise en service notamment – mais surtout des informations techniques – puissance installée, pression de livraison et débit du poste de livraison, usage du gaz et consommation annuelle prévisionnelle – il établira un contrat de raccordement précisant l’emplacement précis du poste de livraison. 

Étape numéro deux : le coût, les travaux, la mise en service

Le coût des travaux de raccordement dépend de l’usage du gaz naturel souhaité, mais aussi de l’emplacement du local et est à la charge de l’entreprise. Une fois les modalités du contrat de raccordement acceptées par l'entreprise, les travaux pourront démarrer et tenir compte de la date de mise en service de l’installation. Attention cependant, le coffret doit respecter les normes de construction du branchement et le certificat de conformité doit être fournis et en vigueur avant la mise en service. Ensuite, il convient de respecter les consignes de normes et de sécurité à l'image de celles préconisées pour les particuliers. 

A lire aussi : Assurance auto pour résilié ?