Moteur en panne : faut-il le réparer ou le remplacer ?

En cas de panne de moteur, comment savoir si celui-ci doit être remplacé ou si une réparation suffit ? Pour savoir cela, il faut tout d’abord déterminer quelle est la cause de la panne et quel élément du moteur est dysfonctionnel. Il faut ensuite trouver un professionnel afin d’effectuer les réparations mécaniques. On peut alors se tourner vers un garagiste ou une carrosserie, comme par exemple cet expert en réparation automobile à Roanne.

Les différents éléments qui peuvent provoquer une panne de moteur

Si le joint de culasse est claqué et que la fuite a lieu vers l’extérieur, il faut alors faire remplacer le joint usé. Il peut également être utile de changer la culasse entièrement, si le moteur est à fort kilométrage.

A découvrir également : Aperçu sur les prestations de la Caisse d’Allocations Familiales

Si la fuite a lieu vers l’intérieur cependant, il vaut mieux alors changer le moteur entièrement, car toute réparation possible a de faibles chances d’être suffisante.

Une surchauffe du moteur peut déformer ou fêler la culasse. Il faut alors passer par deux opérations : la mise à l’épreuve et la rectification. Dans le même cas que précédemment, il vaut mieux changer le moteur si celui-ci est à fort kilométrage.

A découvrir également : Top 5 des aéroports les plus fréquentés de France

Dans le cas où le moteur continue de fonctionner mais qu’il s’en échappe des bruits inquiétants (une sorte de « clac clac »), deux éléments sont à changer dans le moteur : le vilebrequin et les coussinets. Ce dysfonctionnement est dû à une bielle.

Le carter du moteur peut être perforé par une bielle. Ceci ne passe pas inaperçu : un gros bruit se fait entendre, une épaisse fumée s’échappe du moteur, et de l’huile se répand par terre. Le moteur doit alors être changé complètement, éventuellement au profit d’un moteur d’occasion.

Faire chauffer son moteur pour le préserver

Pour éviter de remplacer ou réparer son moteur, rien de mieux que d’en prendre soin au quotidien. Pour cela, il est préférable de faire chauffer son moteur. En effet, démarrer un véhicule à froid peut endommager le véhicule : l’huile est plus épaisse, la circulation est plus difficile et la lubrification des composantes mécaniques s’effectue mal.

Faire chauffer son moteur a d’autres avantages : un moteur chaud consomme bien moins de carburant et cela permet donc d’espacer les pleins. Le véhicule produira également moins de gaz à effet de serre.

Cela permet également de réchauffer l’intérieur de sa voiture plus rapidement, ce qui est plus confortable dans l’habitacle.