Efficacité d’un désherbeur thermique

À l’heure où la protection de l’environnement est devenue l’un des sujets les plus importants des gouvernements et des grandes conférences, l’innovation technologique dans le sens environnemental est de plus en plus promue. Dans le domaine de l’agriculture ou du jardinage, les avancés ont donné place à la fabrication d’un outil très précieux tel que le désherbeur thermique. Qu’en est-il de l’efficacité de cet outil ?

Le désherbeur thermique : le principe

Désherber un terrain ou un jardin, c’est enlever les mauvaises herbes qui poussent sur ce terrain et l’action de désherber est appelée le désherbage. Initialement, pour les espaces restreints comme les jardins de petite taille, les mauvaises herbes peuvent être enlevées à la main ou à partir d’un pesticide. Ce dernier étant un produit chimique agit sur les cultures et détruit parfois la qualité des sols sur lesquels il est utilisé. Les outils mécaniques peuvent également être utilisés surtout pour les espaces plus grands ou dans l’agriculture. Mais pour obtenir un produit vraiment bio, il faut se passer de l’utilisation de ce type d’outil. Avec le désherbeur thermique, les cultures poussent sans aucune agression et les produits issus de ces cultures sont très appréciés des consommateurs compte tenu de leur caractère bio. En revanche, concernant l’utilisation de cet outil, son action est plus sollicitée lorsque les plantes sont encore à l’état de jeunes pousses et par conséquent sensibles. Sur les mauvaises herbes plus résistantes, l’action sera plus lente et il faudra des passages répétés pour en venir à bout. L’idée de ce procédé de désherbage est d’abattre les mauvaises herbes ou plantes en les chauffant avec un appareil dédié.

Lire également : Voilà pourquoi l’eau des glaciers est la réponse à tous nos problèmes de peau

L’efficacité du désherbeur thermique est-elle prouvée ?

Le désherbeur thermique sera plus efficace dans certaines situations plus que d’autres. En effet, le degré d’efficacité sera plus accentué sur les adventices annuelles que sur les plantes à racines profondes telles que le chiendent et les vivaces. Autrement, plus il est utilisé pour le désherbage de mauvaises herbes jeunes, plus son efficacité est mise en exergue. Il présente l’avantage d’être facile à utiliser et n’agit ni sur la santé humaine, ni sur l’environnement. Aussi, qu’il soit utilisé en temps de pluie, en printemps, bref quelle que soit la saison, son efficacité reste la même.

En revanche, son efficacité est sujette à une grande précision face à laquelle les pesticides ne pourront faire le poids. En parlant de précision, le désherbeur thermique est beaucoup plus recommandé pour les allées, les bordures que pour les massifs de fleurs et potager. Partout où l’efficacité de cette technique sera ralentie, il faut se rappeler qu’elle n’est pas utilisée pour proscrire l’utilisation des binettes et des sarcloirs, mais au contraire. Elle fera aisément route avec ses outils traditionnels, pour désherber les plantes fortement enracinées. Plus d’infos sur ce site.

A découvrir également : Pratique du yoga : adopter des tenues cohérentes