En quoi consiste le métier d’un avocat fiscaliste ?

Quelle posture adopter devant l’administration fiscale ? Comment être en règle vis-à-vis de mes obligations fiscales ? Comment puis-je optimiser ma charge fiscale ? Que vous soyez une personne physique ou une personne morale, voilà autant de questions que vous pouvez vous poser et face auxquelles vous pouvez être assez désemparé. Pour y répondre, la meilleure solution est de recourir aux services d’un avocat fiscaliste. L’avocat fiscaliste est un professionnel qui maîtrise le droit fiscal ; il agit au profit des particuliers et des entreprises pour les accompagner dans l’accomplissement de leurs devoirs fiscaux.

Le rôle de l’avocat fiscaliste auprès d’un particulier

La relation entre l’administration fiscale et le contribuable est souvent déséquilibrée. En effet, l’administration fiscale est souvent composée de professionnels aguerris et rompus à la tâche qui possèdent le droit fiscal et en maîtrisent la complexité. Le contribuable peut être démuni face à ces professionnels qui disposent à son détriment d’un avantage en termes d’expertise et en termes informationnels. Pour remédier à ce désavantage du particulier et combler l’écart informationnel, trouver un avocat fiscaliste à Nice, Paris ou ailleurs est la solution idéale.

A lire en complément : Quelques astuces pour parfaire un safari kényan

Le contribuable grâce à l’expertise de l’avocat fiscaliste et sa bonne connaissance du droit verra ses intérêts être défendus et il pourra exploiter toutes les possibilités légales qui lui permettront de s’acquitter de l’impôt juste. L’avocat fiscaliste sera à l’écoute de son client et pourra l’accompagner dans la mise en œuvre de moyens visant à réorganiser de son patrimoine de sorte à lui faire bénéficier d’un allègement de sa charge fiscale.

Le rôle de l’avocat fiscaliste auprès d’une entreprise

L’avocat fiscaliste est d’une précieuse aide pour l’entreprise, il apporte son expertise dans les domaines fiscal, contentieux et juridique. Dans ce cas de figure, l’avocat constitue l’interface avec l’administration fiscale. Il aide les entreprises, tout en se conformant à la loi, à payer moins d’impôts, ce que l’on appelle l’optimisation fiscale.

A voir aussi : Litige avec son employeur : comment le droit du travail vous protège ?

L’avocat fiscaliste grâce à ses compétences techniques pourra aussi conseiller l’entreprise en matière de restructuration ou de fusion d’entreprises et il pourra réaliser des montages financiers complexes dans le cadre de ces opérations qui peuvent intervenir dans le business de l’entreprise. Il évalue l’incidence financière et fiscale de ces opérations. Il conseille utilement l’entreprise pour lui permettre d’éviter des redressements fiscaux.

Compétences et qualités humaines de l’avocat fiscaliste

L’avocat fiscaliste doit disposer de solides compétences techniques en finance, gestion et fiscalité. Il doit constamment se mettre à niveau pour ne pas être pris à défaut du fait de l’évolution constante de son domaine d’activité ainsi que celle de l’environnement juridique. Une bonne connaissance de l’anglais est indispensable. Il doit démontrer de la rigueur, de l’organisation, avoir un bon relationnel et une grande capacité d’adaptation et de travail. Il doit enfin être résistant au stress car il travaille souvent sous pression.