Entretien avec le responsable de tuyauarrosage.fr, Robert DUJARDIN

arroser son jardin - arrosage

Choisir son système d’arrosage ainsi que les équipements qui le constitue n’est jamais une étape facile

Heureusement, Robert, un passionné de jardinage, à lancé récemment son guide de choix et de comparatifs de tuyaux d’arrosage, pistolet et autres dévidoirs / enrouleurs.

Pouvez-vous présenter simplement votre activité ?

tuyau d’arrosage

A lire également : Paris Sportifs : les conseils de notre expert

Mon métier consiste à fournir le meilleur matériel d’arrosage aux internautes, en fonction de leurs besoins spécifiques et de leur budget. Le but est qu’ils trouvent la solution la plus adaptée pour que l’arrosage de leur jardin, balcon, terrasse se fasse automatiquement, simplement et économiquement.

Quels sont les avantages procurés par l’installation d’un système d’arrosage automatique ?

L’arrosage automatique permet de programmer le déclenchement et la durée de l’arrosage de son jardin. En optant pour cette solution, le client n’a plus à se soucier de rien : à la date et l’heure voulue, l’arrosage se déclenche tout seul, sans intervention du client. Il n’a plus à s’occuper de l’arrosage, notamment en cas d’absence du domicile.

A lire également : Comment se former pour changer de travail ?

De plus, en programmant l’arrosage à des heures stratégiques, il permet de maximiser les bénéfices pour ses végétaux. Par exemple, arroser pendant la nuit limite l’évaporation de l’eau d’arrosage liée à la chaleur.

jardin

Pour quel type d’arrosage un client peut-il opter ?

Globalement, on recense trois principaux types de systèmes d’arrosage :

  • arrosage enterré : c’est le must du système d’arrosage : discret, intégré et souvent automatisé, le client n’a rien à gérer. Mais c’est aussi le plus onéreux à l’installation

  • arrosage par aspersion : on l’utilise pour les massifs ou les plantes et il consiste en un tuyau qui amène l’eau et d’un jet (type pistolet ou lance) qui la vaporise sur la plante

  • arrosage goutte-à-goutte : pour les haies ou les potagers, un tuyau micro-poreux serpente dans les pieds des plantes et les irrigue directement

Les deux derniers systèmes sont dits de surface, ils sont donc moins bien intégrés et nécessitent un peu d’entretien car les tuyaux sont à l’air libre donc soumis aux intempéries et au soleil. Néanmoins, ce système est bien moins couteux au final.

L’arrosage automatique est donc le must : comment l’installer ?

Il faut pour cela bien définir ses besoins : c’est l’étape préalable indispensable. On définit le parcours du circuit, quels végétaux on souhaite arroser. Puis on choisit la méthode parmi les trois présentées plus haut.

Il ne reste alors plus que l’installation : il vaut mieux faire appel à un professionnel car c’est une étape lourde. De plus, le matériel choisit doit être le plus qualitatif possible : ne pas hésiter à investir un peu plus au départ, l’investissement sera amorti par la durée de vie plus importante du système d’arrosage. Enfin, la programmation est importante car elle doit être paramétrée au plus près des besoins des plantes de votre espace vert.