Les impacts du brexit sur l’économie européenne

brexit

Suite à un référendum du 23 juin 2016, le Royaume Unis a prit la décision de quitter l’Union Européenne. Une grande première depuis sa création, le BREXIT a fait couler beaucoup d’encre en Europe comme dans le monde entier. Cette décision va donc mener à l’activation de l’article 50 du traité concernant l’UE. Par rapport à ce revers, le Brexit pourrait il engendrer des conséquences majeures sur l’économie de l’UE ?

Les motifs du Brexit

Le Royaume Unis est avant tout un Etat qui par lui-même peut se développer tout seul. Le livre sterling est plus puissant que l’euro et le dollar américain et leur PIB global et PIB par habitant comptent parmi les plus élevés au monde.

A voir aussi : Tendances bijoux, montre et accessoire 2016

livre sterling
la livre sterling

A part ses motifs, le Royaume Unis a bien intérêt à quitter l’Union Européenne pour d’autres raisons. Il y a par exemple l’immigration. Fléau qui concerne tous les pays de l’Europe de l’Ouest, le Royaume Unis a constaté que plus de 50% des immigrations illégales dans leur territoire sont causés par son adhésion à l’UE.

En quittant l’UE donc, ils peuvent plus facilement contrôler les flux des immigrants clandestins. Côté économique et financier, la Grande Bretagne voudrait préserver son intégrité. Ils ne veulent plus endosser les déficits générés par d’autres pays membres tels la Grèce. Selon leur politique, ils sont mieux seuls qu’avec l’Europe.

A lire également : Focus sur le métier de brancardier

Le poids du royaume uni dans l’UE

En intégrant le Royaume Unis, l’UE pèse très lourd actuellement sur l’économie mondiale car son PIB global représente 22% du PIB mondial. Dans l’UE, la grande Bretagne représente près de 11% du PIB européen. Derrière l’Allemagne, c’est le pays le plus puissant d’Europe.

Tant sur le plan économique donc que sur le plan politique, le BREXIT n’est pas du tout favorable pour l’UE. De son côté le Royaume Unis même s’il est économiquement très puissant, ne sortira pas de l’UE sans conséquence. Perdant l’appui économique et politique de l’Union Européenne, son développement économique n’effectuerait pas sans difficulté.

europe fracture
Le brexit va il anticiper une fracture en Europe ?

Les changements sur les échanges intracommunautaires

En principe, les échanges intracommunautaires concernent les transactions commerciales entres pays membres de l’Union Européenne. Depuis l’instauration de ce système d’échange, la TVA intracommunautaire a été mis en place. Exonérant les acquisitions ou achats intracommunautaires, ce système fiscal a beaucoup facilité les échanges de biens et de services en Europe.

Par rapport aux Brexit, rien ne change actuellement. Si vous faites donc des achats ou livraisons en Grande Bretagne, c’est la législation commerciale européenne qui les régit. Mais une fois que l’article 50 serait activé et que le Royaume Unis sort officiellement de l’Europe, tout échange avec ce pays serait considéré comme de l’importation ou de l’exportation.

La plupart des entreprises anglaises devraient prendre le temps de discuter avec un cabinet spécialiste de la tva intracommunautaire pour éviter de se perdre dans les papiers, les nouvelles démarches et de se retrouver avec une lourde amende à payer à la fin de l’année.