Installation de système d’isolation : les erreurs fréquentes à éviter

isolation maison

Beaucoup de particuliers préfèrent installer eux-mêmes le système d’isolation de leur maison. Pourtant, cette opération, d’habitude confiée à un expert, nécessite une grande attention. En effet, au moindre faux geste, l’installation risque de perdre entièrement en efficacité au risque même de causer des frais supplémentaires. Afin d’éviter les erreurs, rien de mieux que de les connaitre à l’avance. Voici donc une petite liste de choses à éviter.

Présence de creux entre l’isolation et la sous-toiture

Il est commun de croire qu’il faut laisser de l’espace entre l’isolation et la sous-toiture afin d’optimiser le passage d’airs. C’est une erreur à éviter. En fait, lorsque l’air froid de l’extérieur arrive dans cette partie, un phénomène de condensation se produit. En résultat, il y aura plus d’humidité, dont un réel problème, pour maintenir une bonne isolation.
En outre, qui dit passage d’air dit également insonorisation. Couvrir entièrement l’espace entre le toit et le pare-air constitue donc la meilleure alternative pour garantir une bonne isolation thermique et phonique.

A découvrir également : Enlèvement d’épave gratuit en ile de France

Utiliser très peu de matière isolante

Une excellente isolation n’est jamais de trop. Les rumeurs stipulant qu’une couche épaisse de matières isolantes peut conduire à la prolifération de mousse sont entièrement fausses. Au contraire, les moisissures ont besoin d’espace et d’humidité pour se développer. La moindre fuite d’air est favorable à leur survie. Aussi, il ne faut pas hésiter à mettre assez d’isolant pour prévenir un risque de condensation.
En outre, à l’heure où l’éco-conception est très tendance, il existe plusieurs matières naturellement isolantes présentées dans des dimensions adaptées à une efficacité optimale. Elles ont souvent entre 12 à 20 cm ce qui est largement nécessaire pour empêcher l’infiltration d’air et d’humidité qui peuvent occasionner une perte d’énergie. Sur le long terme, cette solution est de loin la plus performante pour éviter l’augmentation de ses frais d’entretien climatisation.

Superposer les plaques isolantes ou créer des fissures dans les pare-vapeur

Le plus difficile dans l’installation de système d’isolation réside dans le raccordement de chaque pièce. C’est d’ailleurs à ce niveau là que les fissures commencent souvent à se former jusqu’à finir par endommager la structure entière. Pour éviter le désagrément, il est conseillé de coller méticuleusement les joints et d’attendre qu’ils sèchent avant d’appliquer une autre pièce. Dans le cadre d’un câble électrique, l’astuce consiste à l’insérer dans la couche intérieure et le pare-vapeur évitant ainsi le perçage d’un quelconque trou.

Lire également : Gazon synthétique : pourquoi l’adopter pour l’aménagement de votre maison

Mal choisir ses languettes pour chevron

Ce problème survient souvent dans l’isolation d’une toiture en pente ou les chevrons sont placés à équidistance. Dans ce type de situation, un modèle avec une dimension adaptée est requis dans le but de couvrir toute la largeur du chevron.
À la place des matelas, préférer les languettes à découper sur mesure est une alternative idéale pour les toitures présentant des formes irrégulières.

Enfin, ce sont des erreurs basiques qui peuvent finalement être évitées en adoptant les bons gestes et les matériaux adéquats. En cas de doute, il vaut mieux contacter un expert en entretien chauffage pour avoir plus de conseils.

A propos de Jasmine 45 Articles
Passionné par la finance et l'économie, je travaille dans le secteur depuis 15 ans déjà. Ma spécialité : le crédit et le financement de projet.