MIF 68 : le textile chinois prend ses quartiers au pied du grand littoral

Il s’agit du nouveau grand projet économique des quartiers du nord : le Marseille International Fashion Center (MIF 68).  Situé en dessous du Grand Littoral, c’est une zone qui va accueillir pas moins de 200 entreprises chinoises spécialisées dans le textile en gros. Une implantation qui devrait créer sur le court terme entre 600 et 700 emplois. Les initiateurs de ce projet, la mairie de Marseille et Xavier Giocanti, propriétaire du terrain.

Des containers aménagés au pied de Grand Littoral

Pour le Marseille International Fashion Center, les magasins seront construits à partir de containers maritimes qui vont être transformés en boutiques ou showrooms. Le premier container a été posé symboliquement début février pour le lancement du chantier en présence des entrepreneurs chinois et des élus marseillais.

A lire en complément : Quels sont les différents types d’intervention d’un serrurier à Marseille ?

Cet important projet est porté par Dingguo Chen, un grossiste et homme d’affaires chinois installé à Belsunce et président du MIF 68. Le groupe immobilier résilience, dirigié par Xavier Giocanti, fait aussi partie de ce projet de centre commercial qui va compter 200 entreprises réparties sur une surface globale de 60.000 m². Cet espace sera entouré de 180.000 m² d’espaces verts et témoigne du souci des entrepreneurs de prendre en compte le volet environnemental. Aujourd’hui, ce projet représente tout simplement le 2e plus grand centre sino-européen du textile et l’architecte Mathieu Cherel aura en charge les travaux.

Pourquoi rejoindre le 15e arrondissement ?

C’est sans doute la question que se posent la plupart des spécialistes de l’immobilier : pourquoi ont-ils choisi de s’implanter dans le 15e arrondissement au détriment de l’hyper centre de Marseille ? La raison serait d’ordre logistique, car l’accès au centre-ville en ce qui concerne les livraisons devient de plus en plus compliqué. Dès lors, le fait de s’implanter en périphérie regorge de plus d’avantages sur le plan logistique.

A lire aussi : Formations aux services à la personne ; zoom sur le BAC Pro SAPAT

Marseille : la porte d’entrée du textile chinois en Europe

Vu l’ampleur du projet, on serait tenté de dire que l’objectif serait de faire de la ville de Marseille une porte d’entrée du textile asiatique en Europe. En effet, grâce à son port, Marseille séduit de plus en plus de grossistes chinois qui veulent en faire l’un des plus grands centres commerciaux européens, car il représente le deuxième port méditerranéen en termes de trafic. Pour l’économie de la ville, ce projet sera une belle opération avec la création de plusieurs centaines d’emplois.