La reconstruction de la maison d’arrêt de Caen est effective

maison d'arret de Caen

Il faut dire que la reconstruction de la maison d’arrêt de Caen était un véritable casse-tête pour les autorités françaises. La bonne nouvelle est tombée récemment : la prison sera reconstruite ! Il faut dire que le projet était en instance depuis 2010 et la plupart des communes de Caen refusaient de l’accueillir sur leur territoire. C’est finalement le regroupement de plusieurs élus français qui a permis de trouver une solution, notamment la reconstruction de la maison d’arrêt dans l’agglomération caennaise.

Lire également : Un expert comptable est un partenaire qui vous accompagne et vous conseille au quotidien dans la gestion de votre entreprise

Plusieurs années d’incertitudes

Les autorités de la région sont très ravies pour ce projet et expriment tout leur enthousiasme à voir la maison d’arrêt de Caen être reconstruite dans l’agglomération. Pourtant, c’était loin d’être gagné et il arrivait même un moment où le doute s’installait vraiment sur la reconstruction de la maison d’arrêt dans la région. En effet, malgré les nombreux déplacements de Christiane Taubira, aucune annonce n’avait été jusque-là faite. Du coup, tout le mérite de ce succès revient au Président de l’agglomération et surtout au maire de l’Ifs qui se sont mobilisés afin de proposer une solution globalement acceptée. La reconstruction de cette maison d’arrêt va surtout entrer dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des détenus qui n’est pas des meilleures actuellement. De plus un déménagement dans un département voisin aurait été tout sauf avantageux pour l’agglomération de Caen.

Un désordre évité de justesse

La perte de la maison d’arrêt de Caen aurait eu des conséquences désastreuses aussi bien sur le plan économique que sur le plan administratif. En effet, c’est toute l’organisation juridique et judiciaire qui a failli être complètement désorganisée. De plus, le départ de nombreuses administrations vers la Haute-Normandie, la situation n’aurait pu qu’empirer et l’agglomération de Caen perdrait tout son rayonnement. Du coup, en construisant une nouvelle maison d’arrêt dans l’agglomération avec parement mural, les transferts de prisonniers, qui mobilisent le plus souvent plusieurs policiers, seront limités entre les différentes structures telles que les tribunaux et les hôpitaux.

Lire également : Comment choisir son sac à main ?

Un nouvel essor économique pour Ifis ?

Tout laisse croire que oui ! En effet, la prison sera construite entre 11 et 15 hectares dans la commune d’Ifs. La seule contrainte, c’est qu’il y a un gazoduc dans la zone. Sinon, il s’agit d’un espace qui se situe environ 1.1 km des premières habitations. Du coup, rien n’empêche véritablement, du moins sur le plan technique, que la prison ne soit pas construite dans sa ville. De plus, si l’on sait que certains services devront être sous-traités, la commune va sans doute en bénéficier sur le plan économique. Quant à la date d’ouverture de cet établissement, les autorités restent assez floues, mais on entend souvent parler de 2022 ou 2023. Pour le moment, la maison d’arrêt actuelle pourrait fermer ses portes en 2017.