Tout ou tous : comment orthographier ?

L’orthographe a ses méandres et il est naturel de parfois s’y perdre. Aujourd’hui, on vous fait le topo sur l’orthographe de “tout” et de “tous”, en contexte et de manière simple et accessible.

Comment employer tout / tous sans se tromper

Tout et tous sont deux petits mots qui prêtent à confusion. Tout est en réalité un mot qui peut se décliner  en genre et en nombre. Ceci signifie qu’il peut être mis au masculin comme au féminin, au singulier comme au pluriel. Et toute la subtilité de ce mot réside là.

A voir aussi : Inculquer la notion de l’heure à ses enfants : les conseils

Tout peut ainsi devenir :

masculin singulier : tout

A lire également : Que faire après la première année de médecine ?

masculin pluriel : tous

féminin singulier : toute

féminin pluriel : toutes

Tout est un adjectif défini qui s’accord avec le nom qu’il détermine. Si “tout” se rapporte à un nom féminin pluriel, on est obligé, en français, de passer l’adjectif défini au féminin et au pluriel, ce qui donnera toutes.

Pour ne pas se tromper, rien de tel que de s’entraîner. Mais cela ne suffit pas ! Puisque le nom auquel tout se rapporte va déterminer le genre et le nombre de l’adjectif défini, alors il est primordial de connaître avant tout le genre de chaque nom et son nombre.

Pour les apprenants français, cela peut paraître simple (quoique !), mais lorsqu’il s’agit des apprenants étrangers, non habitués à de telles variations, l’exercice peut être complexe.

Saviez-vous qu’en anglais, il n’existe pas de genre sur les noms communs ? Les Anglais qui arrivent en France sont déstabilisés par autant de règles de grammaire et d’orthographe. La seule occurrence dans laquelle on peut noter une différenciation de genre, sera lorsque les Anglais font référence à un bateau, un avion : ce sera un “she !

Les règles grammaticales d’accord de genre et de nombre doivent être connues par coeur afin d’avoir une bonne base en français.

Tout, tous, toute, toutes : s’entraîner avec des exercices

La confusion intervient plus généralement entre tout et tous, c’est à dire les occurrence de tout qui se prononcent parfois de la même manière. En effet, selon l’usage et les régions, le “s” final n’est pas forcément prononcé, ce qui induit en erreur l’interlocuteur.

De nombreux exercices peuvent être faits pour alterner féminin, masculin, singulier et pluriel. Faites de multiples combinaisons entre genre et nombre :

Tou… les maisons modernes ne sont pas du goût de tou… le monde, car tou… ne sont pas d’accord sur la tou… puissance des architectes contemporains, qui construisent à tou…-va.”

À vous de jouer ! Il faut savoir qu’avec le mot “tout”, de nombreuses expressions toutes faites existent. Celles-ci constituent parfois des exceptions, qu’il est nécessaire d’apprendre par coeur.

La grammaire et l’orthographe françaises sont des éléments primordiaux pour l’expression orale et écrite. Aujourd’hui, s’il apparaît complexe de se lancer dans l’apprentissage de la langue française, c’est pourtant le passeport utile. Dans la vie quotidienne, pour le travail, pour la communication, l’orthographe et la grammaire sont essentielles à une bonne intégration. Des cours de français sont utiles, pour cela et peuvent vous aider à ne plus vous tromper entre tout et tous !

Ne vous trompez plus entre adverbe, pronom, déterminant ou adjectif : les fonctions de chaque mot sont étudiées dans la grammaire. Pour apprendre les subtilités de la langue française, rien de tel que de la patience, de la persévérance et de la motivation. Le mot “tout” peut avoir différentes fonctions selon son emploi, sa place dans la phrase en français.

Astuce : si vous avez des doutes sur l’emploi et l’accord de tout, toute, toutes et tous, il vous suffit de changer de genre et de nombre. Parfois, l’instinct prend le dessus et vous donne la réponse correcte, en orthographe et en grammaire.