Une infirmière libérale soupçonnée de fraude

Chaque année en France, de nombreuses fraudes sont remarquées dans différents secteurs de l’économique. De nombreuses fraudes sont enregistrées par les organes compétents. Des classements sont ainsi réalisés afin de mettre à jour les secteurs d’activités les plus concernées par ce type d’écart. Par conséquent, on peut remarquer le fait que les infirmiers libéraux arrivent constamment en tête. En effet, ceux-ci sont très souvent cités comme coupables de fraudes à la facture. Ils sont souvent suspectés de facturer des actes fictifs à leurs clients afin de gonfler leurs revenus. C’est un fait de plus en plus fréquent et qui pose de nombreux problèmes. C’est le cas de cette infirmière libérale qui est soupçonnée de fraude à l’assurance du fait de ses gros revenus.

Une infirmière «?très active?»

Le métier d’infirmier libéral est très important dans le secteur de la santé pour de nombreuses raisons. Il permet notamment de créer une certaine proximité entre les patients et les aides-soignants. Ceux-ci sont en mesure de se déplacer jusqu’au domicile de l’intéressé afin de lui prodiguer des soins adéquats. Toutefois, ce métier est de nos jours victime de la malveillance de certains de ses membres. C’est notamment le cas d’une certaine infirmière libérale opérant à la Marquise. Celle-ci est soupçonnée en premier lieu d’avoir surfacturé de nombreux patients et dans un second lieu de s’être facturée elle-même des actes fictifs. De plus, on peut remarquer qu’elle réalise près de 73 actes médicaux sur 35 patients visités par jour, ce qui est énorme dans ce cas de figure. Ainsi, elle gagne 240?000 euros par an contre 47?000 pour la moyenne. Cependant, cette dernière a tout de même nié toutes les accusations.

A lire également : Quelles sont les avantages issus d’une bonne performance énergétique ?

Toutefois, on peut aussi noter que celle-ci n’était pas à son coup d’essai. En effet, elle a été épinglée à de nombreuses reprises. Elle est aussi soupçonnée de nombreux autres chefs d’accusation sur toute la côte d’Opale.

Les accusations de l’autorité publique

Connue pour de nombreuses malversations, cette infirmière vient confirmer les chiffres démontrant que ce secteur d’activités est l’un où on peut trouver le plus de fraudeurs. Ainsi, pour le représentant de l’autorité public, c’est-à-dire le ministère de la Santé, la majorité des actes réalisés par cette femme relève du mensonge et de l’escroquerie. Par conséquent, il requiert dix mois de prison avec sursis et une amende de 10?000 euros.

A découvrir également : Assurance auto pour résilié ?

En outre, pour éviter ce type de problème, il est possible de faire appel à des sociétés spécialisées en matière de facturation telle que Izyfact.