Un bouton de fièvre, est-ce vraiment de l’herpès ?

Le bouton de fièvre est le symptôme visible du virus de l’herpès. Une grande partie de la population est concernée par cette maladie mais tout le monde ne développe pas pour autant les signes de la pathologie. Des prédispositions génétiques pourraient expliquer l’inégalité des individus face à l’herpès. Mais qu’appelle-t-on un bouton de fièvre ? Et quels sont les moyens disponibles pour le guérir ?

Focus sur le virus de l’herpès

Installé dans l’organisme, le virus de l’herpès s’endort puis se réveille de façon aléatoire. Des circonstances particulières favorisent sa réapparition sous forme de bouton de fièvre. Un stress ou une fatigue peuvent suffire à le réactiver. Une exposition prolongée au soleil favorise aussi la résurgence soudaine de vésicules herpétiques.

A lire également : Aidez la FAAA pour rendre heureux les animaux

D’autres éléments déclencheurs entrent également en ligne de compte : les dérèglements hormonaux, la prise de certains médicaments, la consommation d’aliments… Naturellement, la liste est incomplète. Ce qu’il faut retenir c’est que face à l’herpès, chaque personne présente une sensibilité plus ou moins importante à un ou plusieurs facteurs précis.

Herpès et contagion

Le virus de l’herpès est extrêmement contagieux. Des mesures drastiques de prévention doivent s’appliquer pour limiter la contagion car il n’existe pas de vaccin pour se prémunir. Il existe plusieurs modes de contamination entre les individus. Un contact direct avec les lésions herpétiques présente un grand risque, de même que l’usage d’objets contaminés.

A voir aussi : Et si on essayait la pêche cet été ?

Généralement, le bouton de fièvre est une affection bénigne chez un adulte en bonne santé. Mais l’herpès peut s’avérer dangereux en cas de transmission du virus chez un nouveau-né ou une personne dont le système immunitaire est défaillant.

Les traitements à envisager

Pour réduire la contamination, le bon réflexe à avoir est de traiter le bouton de fièvre dès que les symptômes surviennent (rougeurs, picotements…). Pour cela, on peut utiliser des produits pharmaceutiques en vente libre sans ordonnance. Il est aussi possible d’employer une huile essentielle contre l’herpès. Pour les cas les plus graves, la consultation d’un médecin est nécessaire afin d’apporter une réponse thérapeutique parfaitement appropriée.