Comment calculer sa capacité financière et son taux d’endettement ?

Avant de négocier son prêt immobilier avec son banquier, il est utile de préparer son entretien. Pour cela, il est possible de faire au préalable quelques simulations de son futur emprunt. Avant d’entamer les négociations des conditions de son futur emprunt immobilier et de négocier avec les différents organismes de crédit et autres courtiers, il est préférable pour l’emprunteur de préparer au mieux les entretiens à mener.

Calculer sa capacité financière

Pour cela et avant même de demander une étude préalable à un professionnel, il est tout à fait possible pour chaque emprunteur, grâce à une calculatrice financière simple d’utilisation, de commencer à simuler le futur emprunt. Un simulateur permettra à l’emprunteur de calculer sa capacité d’emprunt. Ce résultat lui sera très utile pour cibler les biens immobiliers qu’il est susceptible d’acquérir.

Lire également : L’importance de la stratégie d’influence pour une entreprise

En effet, l’enveloppe financière globale dont dispose le candidat à l’accession est composée de son apport personnel d’une part et du prêt qui lui sera accordé d’autre part. C’est la somme de ces deux sources de financement qui vont permettre l’investissement. Il est donc indispensable, avant toute recherche, de connaître le montant dont on pourra disposer et ceci à l’aide d’une calculette pret immobilier pour l’achat d’une maison ou calculette crédit consommation pour le financement d’une voiture, voyage, ordinateur, etc…

Autre simulation utile, le calcul de la mensualité, ce calcul permet de déterminer, en fonction d’un capital emprunté, quelle sera la charge mensuelle de l’emprunteur. Ce simulateur peut permettre d’ajuster le financement en fonction d’un objectif de remboursement maximal qu’on s’est fixé.

A lire également : 5 aptitudes à acquérir pendant votre stage en génie civil

Connaitre son taux d’endettement

Le calcul de cette charge mensuelle permettra d’obtenir un ratio très important : le taux d’endettement. Ce pourcentage revêt un aspect essentiel car c’est lui qui va déterminer si le prêt sera accepté ou non. L’analyse de cet élément reste à l’entière appréciation de la banque. Celle-ci pourra très bien estimer qu’un emprunteur dépassant les 33% d’endettement présente un risque trop grand et refuser le prêt ou bien l’accepter car le « reste à vivre » lui semble suffisant. Pour une simulation rapide de votre taux d’endettement : http://www.lafinancepourtous.com/calculateurs/credit/calculateur_endettement.php.

Autre calculette intéressante parmi les outils de simulation : le calcul du taux d’endettement est utile pour connaître les détails de son financement. L’édition du tableau d’amortissement permet en effet de mesurer la part des intérêts à rembourser à  la banque dans le montant de l’échéance.