Budget de deux milliards pour le renseignement en France

dgse

Le travail des services de renseignements en France est aujourd’hui passé à la loupe. Au lendemain des attentats de Paris, les services de renseignements en France sont sous le feu des projecteurs. Il faut dire que leur rôle dans la lutte contre le terrorisme est essentiel et le gouvernement français a tout intérêt à augmenter ses moyens. En ce moment, c’est environ 2 milliards d’euros qui sont dépensés chaque année pour le fonctionnement des services de renseignement. D’ailleurs, un projet de loi a été récemment voté et vise à renforcer les moyens juridiques de ces services.

A lire en complément : Le paiement sans contact est-il sécurisé ?

Plus de 1300 agents

Selon les derniers rapports de la Délégation Parlementaire au renseignement, la France possède 6 services dédiés au renseignement dont chacun est investi d’une mission bien précise. On a ainsi, la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), le Service Central du Renseignement Territorial (SCRT), la Direction Générale de la Sécurité Extérieure ( DGSE), la Direction du Renseignement Militaire (DRM), la Direction Générale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED) et enfin le Tracfin qui est un service de 100 personnes chargées des enquêtes sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Au total, les services de renseignement français regroupent environ 13.000 agents. C’est la DGSE et la DGSI qui regroupent le plus d’agent avec respectivement 5000 et 3000 agents.

Des services en concurrence permanente

On ne peut pas parler des services de renseignements sans pour autant évoquer leur concurrence permanente pour la collecte et le traitement de l’information. En effet, chaque service a tendance à garder pour lui les informations qu’il a recueillies. Le manque de communication et d’échanges entre les différents services de renseignement est un véritable manque à gagner selon un cabinet d’enquête sur Paris. Par exemple, le Préfet de Police est en concurrence avec la DGSI et ne partage pas souvent les informations récoltées. La DGSI est quant à elle en concurrence avec la sous-direction chargée de la lutte antiterroriste de la DGPN.

A lire en complément : Mode homme : le keffieh est un foulard universel

Les fonds spéciaux de Matignon

Elles sont évaluées à 50 millions d’euros. Ce sont des fonds qui sont destinés à la sécurité intérieure et extérieure et qui sont gérés par Matignon. Une grande partie de ces fonds va à la DGSE qui dispose parallèlement de son propre fonds destiné aux dépenses dites « sensibles » (grosses affaires de drogue, terrorisme, écoute téléphonique, etc.). Cependant, il faut dire que la plupart des fonds spéciaux sont dépassés en fin d’année et le gouvernement n’hésite pas à augmenter ces fonds selon les contraintes.