Entreprise et collectivité : pourquoi choisir le gaz ?

Et si une offre de gaz professionnel était le choix énergétique idéal pour les entreprises et les collectivités ? À la fois confortable et compétitif, écologique et économique, le gaz naturel s’adapte à tous les usages, qu’il s’agisse de chauffage ou de mobilité. Ses réserves de longue durée et son mode d’approvisionnement en font en outre une énergie sécurisée, qui permet de regarder l’avenir avec sérénité. Bref, le gaz naturel additionne les avantages, notamment pour les professionnels.

Les offres de gaz naturel proposent des prix compétitifs

Le gaz naturel est une énergie qui attire peu l’attention, sinon lorsque les médias mettent en avant des hausses tarifaires une ou deux fois l’an. Or, ce qu’on sait moins, c’est que le gaz est en moyenne 10 à 50 % moins coûteux que les autres énergies de chauffage (électricité, propane et fioul). C’est tout aussi vrai du gaz professionnel.

A découvrir également : Tout savoir sur le certificat d’urbanisme ou PLU

Depuis que l’État a institué la fin des tarifs réglementés, autrefois proposés par un unique fournisseur public, toutes les entreprises et les collectivités sont libres de choisir leur compagnie et leur offre de gaz. L’avantage est sensible au niveau de la facture énergétique, la concurrence poussant les différents opérateurs à proposer des tarifs attractifs.

Ajoutons que les fournisseurs en gaz professionnel adaptent leurs offres de gaz aux besoins spécifiques des entreprises et en fonction de leur taille, comme c’est le cas de Gazprom Energy. Ainsi, les entreprises (PME, TPI), les grands groupes, les collectivités et les artisans peuvent sélectionner une offre de gaz qui leur correspond avec précision.

Lire également : Comment créer la salle de bain de ses rêves ?

Le gaz professionnel est également favorisé par un mode d’approvisionnement qui favorise le long terme : contrats déterminés sur plusieurs dizaines d’années, besoins d’approvisionnement français répartis entre plusieurs producteurs dans le but de réduire la dépendance énergétique (Norvège, Pays-Bas, Russie, Algérie), etc. De quoi préparer sereinement l’avenir.

Une énergie propre et de longue durée

Contrairement au pétrole, le gaz naturel a encore de beaux jours devant lui : si les réserves actuelles, de type conventionnel, sont estimées à une soixantaine d’années, les nouveaux gisements découverts au fil du temps assurant la stabilité de cette estimation depuis plusieurs décennies. Quant aux réserves non encore mises au jour, elles pourraient dépasser les 200 ans selon l’Agence internationale de l’énergie.

En outre, le gaz naturel est aussi l’énergie fossile la plus propre : c’est celle qui émet le moins de CO2 et de particules fines. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de gaz « naturel », précisément ! Ainsi, à titre de comparaison :

  • Le charbon émet 380 g de gaz à effet de serre par kWh ;
  • Le fioul domestique émet 310 g/kWh ;
  • Le gaz propane et butane émet 260 g/kWh ;
  • Le gaz naturel émet 240 g/kWh.

L’aspect naturel du gaz est essentiel : cet hydrocarbure ne subit que très peu de transformation avant d’arriver dans vos locaux professionnels. La principale modification consiste à lui adjoindre cette odeur caractéristique qui permet d’identifier une éventuelle fuite.

Les offres de gaz pour professionnels permettent ainsi de prévoir l’avenir énergétique des entreprises tout en faisant un bon geste pour la planète.

Une énergie aux multiples usages

En fonction des besoins énergétiques, les offres couplées (ou duales) donnent l’opportunité de combiner deux types d’énergies, par exemple une offre de gaz avec une énergie renouvelable (panneaux solaires, éoliennes, etc.). Les besoins des entreprises et des collectivités sont ainsi couverts, qu’il s’agisse de production d’eau chaude ou de chauffage, avec une partie de la consommation prise en charge par une énergie renouvelable.

Le développement des énergies renouvelables favorise la diversification du gaz naturel et des offres de gaz, notamment avec les différents types de gaz : biométhane issu des déchets organiques et injectable dans le réseau de gaz conventionnel ; développement des gaz « verts » (biomasse, micro-algues) ; expérimentation du « power-to-gas » qui consiste à transformer l’excédent d’électricité en gaz, etc.

Le gaz professionnel a également d’autres utilités : il alimente certains véhicules. De nombreuses collectivités locales ont ainsi opté pour des transports publics à gaz, et plus de 2 550 autobus sont propulsés de cette manière en France (voir ici). Ce qui fait du gaz naturel l’alternative numéro une aux carburants fossiles, devant l’électricité.

A propos de Jasmine 45 Articles
Passionné par la finance et l'économie, je travaille dans le secteur depuis 15 ans déjà. Ma spécialité : le crédit et le financement de projet.