Faire construire une maison de style provençal

Le mas provençal : une architecture bien particulière

On a tendance à appeler « mas » un peu toutes les bâtisses. A l’origine, un mas, c’était plutôt comme une ferme, un ensemble de terres avec ses bâtiments servant à l’habitation et à l’exploitation. Une chose est sûre : le mas avait une vocation agricole. Contrairement à la « bastide » qui était habitée par la bourgeoisie et qui n’avait pas de vocation mercantile. Le mas était un gros bâtiment puisqu’il servait au logis de la famille, mais aussi accueillait souvent au rez-de-chaussée les bêtes de l’exploitation.

Ces bâtiments étaient construits pour durer et pour y abriter plusieurs générations. On ne recherchait pas l’esthétique, mais le pratique. La forme du mas était on ne peut plus simple : un gros cube, très massif aux murs très épais surmontés d’un toit à deux pentes le plus souvent. Un étage (quelquefois deux) surmontait le rez-de-chaussée. La construction répondait à plusieurs attentes. Il y avait peu ou pas d’ouvertures côté nord : c’était pour se protéger du Mistral, ce vent glacial et puissant. Les ouvertures se situaient côté sud, mais étaient étroites, afin de se protéger de la chaleur l’été et du froid l’hiver. Pas de fantaisies, pas de décoration inutile. Les murs étaient faits avec les ressources du pays : pierres provenant des champs, galets provenant des rivières… ils étaient chaulés une fois par an pour préserver la maison des rongeurs et de l’humidité.

Lire également : Entreprise, organisation - pourquoi consulter un tailleur qui réalise des uniformes sur mesure ?

Quand il y avait des débords de toits, ils étaient utilisés pour mettre des génoises, ces rangées de tuiles romaines entassées les unes sur les autres et supportant le poids des avants-toits. Il y avait rarement des terrasses extérieures car c’est une adjonction assez récente. Mais il y avait souvent une treille plantée au sud de la maison afin de bénéficier de son ombre l’été et du raisin pour la table.

Voilà donc ce qui caractérise les maisons provençales : la simplicité et l’utilité

Aujourd’hui, les architectes, les artisans et les constructeurs de maison s’inspirent des caractéristiques des mas provençaux et présentent des plans destinés à donner un style provençal aux maisons qu’ils se proposent de réaliser.

A lire également : Confiance en soi et énergie : le cocktail de la réussite

Certains constructeurs se sont même spécialisés dans ce domaine et offrent des catalogues aux illustrations pleines de charme. Quelque soit le département ou se situe votre projet, vous trouverez un constructeur de mas en Provence localisé tout près. Par exemple, si vous voulez construire en Vaucluse, essayez des requêtes type « constructeur maison 84 » ou encore « construire en Vaucluse », vous aurez un large choix de résultats en retour. Et si vous avez eu un coup de cœur pour un plan intérieur sur un autre modèle avec un extérieur qui ne ressemble pas du tout à un mas provençal, vous pouvez quand même demander et obtenir d’adapter la maison à vos goûts ; c’est tout à fait réalisable.

Bien entendu, sauf à le vouloir absolument, ce n’est pas la peine de demander des murs extrêmement larges. Les progrès en matière d’isolation rendent inutiles ces épaisseurs. Prévoyez une volumétrie simple et régulière. Une grosse maison carrée ou rectangulaire à étage, sans extensions sur les côtés. Faites des ouvertures assez étroites et, autant que faire se peut, placez-les côté sud. La couleur des volets, qui s’ouvrent à la française bien sûr, sera d’un beau bleu lavande, ou d’un violet sourd, mais toujours dans les couleurs de la Provence. Pour la terrasse extérieure, vous pouvez demander une pergola réalisée en même temps que la construction et avec les mêmes matériaux. N’hésitez pas à y faire courir un pied de vigne ou une glycine.

Et à l’intérieur ? C’est quoi le style provençal ?

Des poutres traversent les plafonds et restent apparentes, ce qui confère aux pièces un cachet un peu rétro. Les cloisons et tous les murs intérieurs sont peints en blanc ou en couleurs naturelles très claires. Les ouvertures intérieures peuvent être cintrées. Les sols, enfin, sont recouverts de tommettes, ce carrelage, fait de brique, très typique du sud.

Comment faire si on veut allier style provençal et style contemporain ?

Ces deux styles sont tout à fait compatibles. Pour l’extérieur, par exemple, on peut remplacer les volets classiques par des volets coulissants, la pergola peut être réalisée en tubes de métal très design. Quant à l’intérieur, on peut éviter de laisser les poutres apparentes et les tomettes peuvent être remplacées par de grandes dalles 60 x 60 minimum de couleur brique.

Quel est le cout moyen de ce type d’habitation ?

Le prix d’une maison provençale peut varier en fonction de la ville choisie mais aussi dépendra du fait qu’il s’agisse d’un achat ou d’une construction neuve. S’il s’agit d’un batisse à rénover, le coût d’achat sera plus faible par rapport au prix moyen du marché mais pensez à comptabiliser correctement le prix des travaux à réaliser pour ne pas faire d’erreur. Nous ne pouvons vous donner de prix exacte car il variera fortement en fonction de la region où se situe le bien. De grands travaux pourront facilement vous revenir à 50 000 – 100 000€ d’autant plus que ce type de maison se rénove avec des matériaux de qualité. A la construction, comptez bien 1800€ le m2 si vous passez par un constructeur et 1400€ par une petite entreprise ou un artisan.

Tout ceci se finance bien entendu à crédit, profitez notamment des taux du credit immobilier actuels qui sont encore très attractifs même s’ils ont légèrement évolués depuis 2016… N’hésitez pas à prendre contact avec votre banquier pour obtenir une étude de financement. Pensez notamment à comparer les offres en allant démarcher d’autres banques avant de vous engager.

Nous vous recommandons l’article Quels choix pour les investisseurs ?