La gestion locative au coeur de votre stratégie d’investissement en 2017.

Vous détenez une maison ou un appartement à louer. Vous vous demandez si vous devez faire appel à un intermédiaire immobilier pour se charger de la gestion locative, ou bien allez-vous vous en occuper vous-même. Voici un bref aperçu comparatif.

La gestion locative par l’intermédiaire immobilier

L’intermédiaire immobilier est chargé de trouver le bon locataire, celui qui est capable de faire face à ses obligations financières, en particulier payer ses loyers. Il lui appartient par la suite de rédiger le bail. Dans le cas d’une copropriété, il s’occupe du versement des charges au syndic de l’immeuble. Il représente le propriétaire dans la résiliation d’un contrat de location.

A lire également : Les cadres en France : des prolétaires 2.0 ?

Si telles sont les missions attribuées au gestionnaire immobilier, on peut en déduire que la gestion locative est une fonction à part entière.

Plus d’informations : http://www.immobalcaen.be/gestion-locative/.

A lire également : Répertorier plus aisément votre site sur le premier rang des résultats de recherche

Le professionnel touche une rémunération variant entre 8% et 15% de la valeur annuelle des loyers des logements sous sa responsabilité, taxes non comprises.

La gestion locative par ses propres soins

Il arrive que des propriétaires sans trop grande envergure parviennent à gérer eux-mêmes leurs logements locatifs, et certains en possèdent plus d’un. Il y en a aussi qui gèrent des locaux commerciaux et des murs de boutiques. Comment font-ils pour s’en sortir ?

Ils utilisent des logiciels de gestion locative. Beaucoup sont faciles à manier, pratiques et performants. En ligne ou à télécharger, ils sont gratuits ou payants mais à prix très abordable. Ils offrent un service complet englobant l’envoi automatique des quittances aux locataires. Grâce à de tels outils, vous pouvez leur faire parvenir des avis d’échéance. Vous pouvez également envoyer votre demande d’attestation d’assurance habitation, vos lettres de régularisation des charges ou vos relances.

Grâce à ces outils, vous pouvez être en relation directe avec vos locataires. Ainsi, vous serez informé en temps réel de tout ce qui se passe comme les nuisances provoquées par certains résidents ou s’il y a des réparations qui reviennent au bailleur selon ce qui est stipulé dans les textes relatifs au droit locatif.

Le fait de gérer soi-même son bien locatif est très instructif. Ce faisant, vous serez confronté aux aléas de l’activité et saurez par la suite comment les contourner ou comment tirer profit des circonstances. Il vous est seulement requis d’être bien ordonné pour savoir classer soigneusement les différents dossiers sur les biens loués tels que les contrats, actes et factures, la boîte d’envoi et la boîte de réception et éventuellement les notes du syndic. Les retards et les indécisions sont à bannir.

La gestion locative, pas si compliqué que cela

La gestion locative est différente des fonctions du syndic. La première est faisable, même par ceux qui ne sont pas spécialistes de l’immobilier, les outils performants offerts par la nouvelle technologie aidant. La mission du syndic par-contre, plus complexe, nécessite un véritable savoir-faire.

En résumé, la décision de se charger soi-même de la gestion locative de son bien immobilier ou de faire appel à un intermédiaire dépend des conditions de vie de chacun, de sa situation financière, professionnelle et familiale.

A propos de Adele 8 Articles
Je me prénomme Adèle, je suis fan de voyage et de nouvelles technologie et comme je reste une fille, je me passionne évidemment pour la mode et la décoration.

Les commentaires sont fermés.