Moulage plastique : comment ça fonctionne ?

Le plastique fait partie intégrante de notre quotidien. Il est utilisé dans la conception de nombreux objets. Pour conférer à ces derniers une forme définitive, leur fabrication se déroule dans un moule. Ce procédé est mieux connu sous le nom de moulage plastique ou moulage par injection. Dans le présent article, nous l’expliciterons en abordant les différentes étapes de son déroulement.

Qu’est-ce que le moulage plastique ?

Ce que nous appelons un moulage plastique est un procédé permettant la fabrication en série d’objets essentiellement constitués de plastique. Ces objets sont destinés à de nombreux domaines d’activité. En guise d’exemple, nous pouvons citer l’automobile, la téléphonie et l’électroménager. Son exécution obéit à un processus précis. Après la fonte des granulés de plastique sous l’effet de la chaleur, on procède à leur injection sous pression afin de remplir la cavité du moule. Cette étape justifie le fait que le moulage plastique porte également la désignation d’injection thermoplastique ou de moulage par injection. Le refroidissement et la solidification du liquide que contient le moule permettront l’obtention du produit final.

A lire en complément : La voiture de demain

Les différentes étapes du moulage plastique

Nous avons répertorié cinq (5) étapes pour le déroulement harmonieux d’un moulage par injection. La première d’entre elles, c’est la réalisation du moule. Pour que les pièces soient éjectées facilement, le moule doit être conçu de manière à avoir une partie fixe et une partie mobile. Ensuite, il faut procéder à l’installation du moule sur la presse à injection. À ce niveau, le professionnel doit presser fortement les deux parties du moule en veillant à ce qu’elles soient l’une contre l’autre. Il pourra alors y verser les granulés plastique en prenant soin de les orienter vers la vis de plastification. Cette dernière est encore appelée vis sans fin et elle doit être préalablement chauffée. Le mouvement rotatif de la vis et la chaleur entraîneront la fonte des granulés.

moulage plastique

A lire également : La technologie 3D au service des professionnels du marketing

En guise de 3e étape, le professionnel injecte les granulés fondus sous haute pression dans le moule. À ce niveau, il est indispensable de vérifier si le moule est bien rempli avant la solidification des granulés fondus.

La 4e étape est celle du refroidissement. Ce dernier s’effectue grâce aux circuits de refroidissement présents à l’intérieur du moule. L’éjection de l’objet fabriqué vient après le refroidissement. Elle constitue la 5e et dernière étape du moulage plastique.

Reconnaître un moulage de qualité

Le bon déroulement de chacune de ces étapes permet d’avoir un moulage de qualité. Un moulage plastique de bonne qualité se reconnaître à plusieurs signes : l’objet doit être léger, faire preuve de solidité et être bien isolant. Une pièce en plastique de bonne facture doit également avoir une surface lisse, signe que les étapes précédentes du moulage se sont bien déroulées.

Ce procédé délicat et minutieux permet de procéder à la production en série d’objets plastiques de tout ordre. En dehors de la technique évoquée dans cet article, sachez qu’il existe également d’autres techniques de fabrication d’objets plastiques, car le marché est en pleine croissance. Parmi ces dernières, nous pouvons citer le moulage composite ou encore le surmoulage. Pour accéder à des détails approfondis au sujet du moulage plastique, nous vous invitons à vous tourner vers des professionnels.