L’émergence des centres de formation 2.0  

centre de formation 2.0

L’époque ou se rendre à l’école pour écouter son professeur pendant des heures durant fera bientôt partie de notre passé. Critiqué pendant de nombreuses années, le système scolaire français connaît une véritable métamorphose, notamment depuis qu’il est possible de tout apprendre sur le web. De nombreux professionnels des générations Y et Z ont dû se former seuls sur des métiers essentiels de nos jours, l’autodidaxie est par conséquent importante dans le secteur de web. Malgré cette nouvelle manière d’apprendre, de nombreux centres de formations, notamment des “écoles du web”, ne cessent d’apparaître pour but de former de plus en plus de jeunes.

Le digital : Un secteur qui génère de nombreux emplois.

Quelle entreprise ne souhaite pas être visible sur internet aujourd’hui ? Absolument aucune ! Il y a 10 ans, de nombreuses personnes percevaient les secteurs de la banque et de l’assurance comme porteurs, notamment en terme d’embauche. Aujourd’hui, tout est bien différent puisque c’est le secteur du web qui offre le plus d’opportunités et forcément, le plus de formations polyvalentes. Il est donc possible de retrouver au sein d’une école plusieurs coeurs de métier comme le webmarketing, le développement web, le graphisme ou encore la modélisation 3D. L’état français prend le pli et met en place des formations numériques dans l’objectif de former plus de 10 000 personnes au métier du web.

A lire aussi : 5 étapes clés pour choisir un thème WordPress

La région Rhône-Alpes en avance sur le web

Lyon étant la ville hôte de la conférence mondiale du web en 2012 et prochainement en 2018, attire de nombreuses start-up en quête de nouveauté et de talents. Il est aussi possible de trouver un centre de formation à Chambéry ou encore à Annecy qui propose des certifications B2i, des perfectionnements sur microsoft office ou encore des formations de programmation. Vous l’aurez compris, toutes les grandes villes de France proposent des diplômes reconnus par l’état, pour que Paris ne deviennent pas la capitale du web.

 

A voir aussi : Le développeur web, un expert dans le domaine de la réalité virtuelle