Comment fonctionne un vélo à assistance électrique ?

fonctionnement-velo-electrique

Comme son nom l’indique, le vélo à assistance électrique, couramment appelé vélo électrique, aide le cycliste dans ses efforts. Doté d’un système d’assistance au pédalage, le vélo produit de l’énergie afin d’alléger les efforts de l’utilisateur. À plat ou dans les côtes, les VAE ont de plus en plus de succès. Comment fonctionne ce type de véhicule ? Parlons-en !

Le fonctionnement d’un VAE en quelques mots

Contrairement au vélo classique, un VAE ou vélo à assistance électrique est doté d’un moteur électrique et d’une batterie rechargeable. L’assistance proprement dite dépend du pédalage du cycliste. Un capteur magnétique ou un capteur de couple enregistre en effet les caractéristiques du pédalage et les transmet à un variateur. Celui-ci programme alors le moteur pour qu’il fournisse la puissance nécessaire pour une assistance adaptée.

A lire aussi : Location de bureau à Aix-en-Provence : choisissez le bon courtier

La puissance du vélo électrique dépend des modèles et certains peuvent produire jusqu’à 90% de l’énergie nécessaire pour avancer. Notez que la puissance du vélo repose sur sa batterie. Son autonomie dépend quant à elle de plusieurs paramètres :

  • Le poids du conducteur
  • Le niveau d’assistance choisi
  • Les caractéristiques de la route
  • La météo (avec ou sans vent)

Le vélo électrique est en tout cas très recommandé pour ceux qui souhaitent pédaler sans faire autant d’effort qu’avec un vélo traditionnel.

A lire aussi : Comment choisir un matelas ?

Assistance directe ou proportionnelle ?

Le type d’assistance est un facteur important au moment de choisir son vélo électrique. On a le choix entre une assistance directe et une assistance proportionnelle. On parle d’assistance directe lorsque le vélo est doté d’un capteur de pédalage magnétique. Ce type d’assistance est continu, régulier et constant. Il n’y a donc pas d’à-coups. Toutefois, beaucoup de cyclistes estiment que l’assistance directe est trop peu réactive.

L’assistance proportionnelle quant à elle, provient d’un capteur de couple. Pour le dire simplement, l’assistance se déclenche à une simple pression de la pédale. Contrairement à une assistance directe, celle-ci est instantanée. De plus, l’assistance évolue en fonction de l’intensité du pédalage. Alors qu’elle était auparavant sujette aux à-coups, les constructeurs arrivent désormais à y remédier.

Entre vélo de ville et vélo tout terrain

Les VAE se déclinent en général entre les modèles de ville et les modèles qu’on peut qualifier de tout-terrain. Si vous en achetez un pour vos déplacements en ville, optez pour un modèle urbain, avec le guidon haut et rapproché. Les bras sont alors relâchés et le dos bien droit. Comme vous le lirez ici, cette position est très confortable. C’est aussi une position de sécurité en ville parce qu’elle optimise la visibilité au loin. Un vélo électrique de ville pèse souvent lourd puisqu’il est équipé de divers accessoires pratiques (antivol, porte bagage, garde-boue, etc.)

Pour un usage uniquement sur terrain, il vaut mieux prendre un VAE léger et sans accessoires. Vous aurez en général le choix entre les modèles rigides à pneus fins et les VTT qui peuvent aller partout, même sur les chemins très accidentés.

velo-electrique

Il existe également des modèles intermédiaires entre le vélo de ville et le vélo tout terrain. La position est plus penchée pour offrir une pratique plus sportive, mais le vélo est quand même équipé d’accessoires indispensables en ville.

Pensez sérieusement au vélo électrique si vous désirez vous déplacer facilement, notamment dans les grandes villes où la circulation automobile est saturée et sujette aux bouchons à longueur d’année. Le VAE est également très recommandé en cas de problèmes de genoux ou de cheville puisque l’effort est moins important. En tout cas, quelle que soit la raison qui vous oriente vers le vélo à assistance électrique, anticipez les éventuels soucis (accident, vol, casse, etc.) en contractant une assurance.

Enfin voici une liste des bienfaits d’acheter un vélo électrique

  1. Economisez de l’argent

Le prix de l’essence peut augmenter, mais les vélos électriques offrent une véritable alternative de transport pour quelques centimes par recharge. Votre abonnement de parking commence à peser dans le portemonnaie ? Allez au travail et réduisez des frais de stationnement, sans compter les économies réalisées grâce à la réduction de l’usure de votre voiture. Abandonnez complètement votre voiture et économisez encore plus sur les impôts et les assurances !

  1. Une énergie propre et verte

Si le réchauffement climatique vous laisse de marbre, pensez à ceci : Comparé à une voiture, un cyclomoteur ou une moto, un vélo électrique offre une alternative de transport propre, écologique et sans essence. Les vélos électriques consomment en moyenne de 100 à 150 watts d’énergie électrique par rapport à 15 000 watts pour une voiture.

  1. Un trajet plus rapide

Évitez les retards et la frustration d’être pris dans les embouteillages. Saviez-vous que la vitesse moyenne d’une voiture en heure de pointe n’est que de 25 km/h ? Un vélo électrique peut profiter du réseau de pistes cyclables, donnant accès à des itinéraires que les voitures et les motos ne peuvent pas suivre.

Le résultat : un trajet porte-à-porte plus rapide !

  1. Une ascension plus facile

Les collines peuvent être intimidantes, même pour les meilleurs cyclistes. L’un des avantages les plus évidents des vélos électriques est leur capacité à gravir les collines. Utilisez la batterie pour vous aider en augmentant votre vitesse moyenne de course et vous serez au sommet avant même de vous en rendre compte !

  1. Une meilleure condition physique

Un vélo classique vous gardera en forme ? Cela dépend de la mesure dans laquelle vous l’utilisez. Des sondages ont démontré que 46 % des vélos normaux ne sont utilisés qu’une ou deux fois par semaine. Comparez cela aux vélos électriques : 81% sont utilisés une ou deux fois par semaine, tandis que 33% sont utilisés tous les jours.