La concurrence des opérateurs de paris sportifs

zlatan ibrahimovic

Depuis plusieurs années maintenant, le marché des paris sportifs en France a fait l’objet d’une régulation organisée par l’autorité de régulation des jeux en ligne qui a donc mis en place un certain protocole d’analyse afin de pouvoir étudier et éventuellement valider les candidatures d’opérateurs qui voudraient s’installer sur ce marché dans l’Hexagone.

12 acteurs pour un marché très disputé

À l’heure actuelle, il y a au total 12 sites de paris sportifs qui sont avérés par cet organisme, qui refuse beaucoup de demandes dans la mesure où ses critères de sélection sont très stricts, afin de garantir au maximum la sécurité des joueurs en France. En effet, en plus de son rôle d’attribuer les licences de jeux aux opérateurs, elle possède aussi une mission de surveillance de ces établissements agréés, notamment dans les problématiques de fraude mais aussi dans tout ce qui concerne la thématique de l’addiction aux jeux en ligne, un phénomène qui malheureusement est en recrudescence à mesure que le succès des paris grandit.

A lire en complément : Le modèle de maison du futur : la maison en kit

Des moyens promotionnels considérables pour les leaders

Aussi, depuis que le marché a été officiellement régulé, certains acteurs ont réussi à en prendre la tête, notamment ceux qui sont issus du monde du poker comme c’est le cas par exemple de Winamax ou encore du PMU qui lui vient de l’univers des courses hippiques. Ces entreprises, qui possédaient déjà une manne financière importante du fait de leurs activités antérieures, ont surtout réussi à acquérir leur statut par la mise en place d’une stratégie de communication importante et pour certaines disruptives, ce qui leur a permis de pouvoir se faire connaître du public des joueurs et donc d’améliorer sensiblement leur positionnement dans ce marché très disputé. Cependant, au-delà de ces sites de référence qui font désormais autorité dans l’univers des paris en ligne, il y a certains acteurs qui ne jouissent pas de moyens aussi considérables que les leaders du marché, mais qui pourtant, notamment à travers la qualité de leurs offres et de leurs services, commencent de plus en plus à venir rivaliser les leaders.

Des petits acteurs qui pourraient devenir gros

Cela est par exemple le cas de l’opérateur de paris sportifs JOA qui a été régulé en 2010 et qui fait partie du célèbre groupe de casinos JOA. Ce site est l’exemple typique d’une stratégie commerciale basée sur la qualité plutôt que sur la quantité, dans la mesure où, fort de son expérience dans le domaine des jeux, JOA a su mettre en place une ingénierie très élaborée afin de satisfaire ses joueurs dans leur démarche de miser en ligne. Il vous sera d’ailleurs possible de lire un avis complet sur JOA mais aussi sur les autres acteurs des paris sportifs sur ce site intéressant.

A voir aussi : Casino en ligne : passage en revue des différents jeux possibles

Miser sur le qualitatif

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari semble réussi pour cet opérateur discret médiatiquement parlant, dans la mesure où il a réussi à doubler le niveau de ses mises en l’espace de cinq ans. Par ailleurs, le site internet jouit d’offres promotionnelles très attractives, comme en témoigne un bonus de bienvenue plus important que ce que propose l’offre globale de ses concurrents, ce qui ne manque pas évidemment de susciter l’intérêt des joueurs.

Les bonus de bienvenue sont une arme redoutable d’un point de vue marketing & dans le but d’attirer des joueurs indécis face à l’offre disponible sur le marché français, et cela a bien été compris par les différents acteurs de celui-ci. En effet, si l’on compare le niveau de générosité vis-à-vis des bonus de bienvenue sur cinq ans, on constate que ces dernier ont quasiment doublé, sous l’effet de la concurrence mais également des offres qui sont proposées dans d’autres univers du jeu en ligne, comme les paris hippiques ou encore de poker.

Quoi qu’il en soit, le marché des paris sportifs, qui est actuellement en plein développement, devrait donc être de plus en plus concurrencé, avec la nécessité pour les acteurs d’améliorer constamment leur offre, leur service mais aussi leur politique commerciale afin de maintenir leur position.