Formation au permis d’exploitation et à l’hygiène alimentaire Bordeaux

Pour ouvrir un établissement de restauration à Bordeaux et partout en France, il impératif de connaitre certaines règles, notamment en ce qui concerne l’hygiène alimentaire et la vente d’alcool. Pour cela, suivre des formations s’avère indispensable : la formation au permis d’exploitation ou stage licence 4 et la formation à l’hygiène alimentaire.

La formation au permis d’exploitation

A lire également : Découvrez les Cyclades à bord d’un yacht de luxe

Que ce soit pour ouvrir ou reprendre un bar ou encore pour servir de l’alcool dans votre restaurant à Bordeaux, il vous faudra d’abord votre permis d’exploitation. Il s’agit d’un document qui ne vous sera fourni qu’à l’issue d’une formation appelée formation au permis d’exploitation ou stage licence 4. Cette formation a pour objectif de fournir au futur titulaire de licence les compétences nécessaires pour exploiter un débit de boissons, notamment les règlementations. Il est à savoir que conformément à la loi n 2006-396 du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances parue dans le journal officiel du 2 avril 2006, toute personne souhaitant déclarer l’exploitation d’un débit de boissons à consommer sur place est tenue de suivre cette formation. Elle est donc valable pour les bars, les restaurants, les cafés, les discothèques, etc. La formation dispose d’un programme ne pouvant être dispensé que par les organismes agrées par le ministère de l’Intérieur comme bmformaction. Suivez le lien suivant pour en savoir plus.

La formation à l’hygiène alimentaire

A lire en complément : Comment traduire ses contenus pour le web ?

D’après le décret numéro 2011-731 du 24 juin 2011, au moins un membre du personnel d’un établissement de restauration doit suivre la formation à l’hygiène alimentaire pour devenir référent. Ayant pour but de veiller à la santé des consommateurs, cette formation fournie par bmformaction vise également à professionnaliser les restaurateurs en incitant ces derniers à respecter l’hygiène et la qualité sanitaire. Le stage concerne la restauration traditionnelle, à savoir les restaurants, les cafétérias, les salons de thé ainsi que les libres services. Elle est aussi valable pour les fast-foods, les snacks et les restaurants de vente à emporter ou à livrer. Seuls ceux qui ont une expérience professionnelle d’au moins trois ans au sein d’une entreprise du secteur alimentaire et ceux qui détiennent un diplôme de niveau V délivré après le 1er janvier 2016 pourront se passer de la formation. En effet, dans ces deux cas, vous êtes sensé avoir les connaissances nécessaires en termes d’hygiène et pour être référent. La formation à l’hygiène alimentaire n’est donc plus jugée nécessaire.