Entre liberté d’expression et etat de droit

Avocat fourrey

Tout le monde connait l’adage selon laquelle la liberté de soi s’arrête là où celle des autres commence. Parfois les agissements de l’humain dépassent cette frontière, le droit pénale et le droit de la communication sont bien fondés pour régir ces deux exigences de la société à savoir : la liberté d’expression et le droit à l’honneur et à l’image ainsi que les répressions pour ceux qui osent les transgresser.

Des cabinets d’avocat existent, mais les avocats les plus chevronnés se distinguent sur des points palpables. Il en est ainsi concernant Maître Thomas FOURREY qui est un spécialiste en droit pénal, en droit de la communication et en droit public des étrangers. Une petite recherche sur sa notoriété permettra d’en savoir plus sur ses spécificités dans le domaine juridique.

A lire également : Les animations de mariage pour une ambiance réussie

Le bien-fondé du droit pénal

Le Code pénal englobe les lois du droit pénal. Crimes, délits et simples contraventions y sont délimités à la lettre. Aussi, les conditions requises pour qualifier l’acte ou l’agissement de pénalement répréhensible y sont claires. Pour le langage habituel commun, les termes juridiques sont assez difficiles sauf si on se fait aider par des avocats qui comprennent le lexique juridique.

On m’a expliqué que le Code pénal est le code des malfaiteurs que ce soit dans la vie réelle ou sur les supports numériques de communication comme le web. Maître FOURREY explique et accompagne ses clients pour leurs parlers du droit avec des cas de la vie de tous les jours. Les peines sont plus ou moins lourdes et leurs objectifs résident dans l’effet de la persuasion qu’elles fournissent.

A voir aussi : Les erreurs à ne pas faire dans la décoration de son mariage

Les habituels droits d’internet et de la communication.

La règle est la liberté d’expression, l’exception réside dans le fait de pouvoir donner des limites à cette règle. A l’heure où les informations circulent à une vitesse grand V, des manœuvres frauduleuses, de publicité mensongère, des délits et contraventions passent sur internet. Avec le droit de l’internet et des lois sur la communication, on peut avoir une vision globale sur ces limites et pouvoir les stopper.

Le respect du droit à l’image et du droit à l’honneur sont garantis par les lois. Diffamation publique ou injure ne sont pas autorisées par la loi. A l’instar de ces sociétés sans scrupules qui investissent dans des formes de communications pour nuire à l’image de la concurrence ou au simple compte fake pour toucher à l’honneur d’une autre personne. Alors, internet n’échappe plus au contrôle de polices judiciaires spécialisées de la toile.