5 astuces pour faciliter l’obtention de son emprunt

finance

La crise économique mondiale touche aujourd’hui tous les foyers d’Europe, à quelques exceptions près. Que l’on soit une personne physique ou morale, les investisseurs se font rares et la banque demeure la seule option si l’on veut concrétiser son projet. Cependant, depuis peu, cette dernière reste très prudente vis-à-vis de ses clients. À moins d’avoir un dossier intéressant, les chances pour que la demande soit accordée restent minimes. Cependant, tout n’est pas perdu. Il suffit d’user de quelques astuces pour faciliter l’obtention de son emprunt.

Les découverts bancaires à éviter

Une chose est sûre. La première chose que les banques feront lorsqu’un tiers demandera à réaliser un prêt auprès d’elles, c’est de vérifier les trois derniers relevés de compte de celui-ci. Donc, que ce soit les prélèvements automatiques effectués ou bien les opérations courantes à savoir le virement et les achats, tout sera détaillé dans ces documents. Et lorsque des découverts bancaires s’affichent au quart de tour, c’est mauvais pour l’emprunteur. Au lieu des profils impulsifs, les institutions financières préfèrent plutôt les demandeurs qui, avec de petites sommes versées mensuellement, arrivent à épargner une grosse somme au final.

A voir aussi : Des conseils pour réussir le travail à domicile

Rembourser tous les prêts en cours

Le crédit à la consommation permet de satisfaire les besoins au quotidien. Ceci dit, l’on a souvent recours à ce type de prêt. Ainsi, s’il n’a pas encore fait l’objet de remboursement, il sera impératif de le déclarer dans le cas où l’on veut souscrire à un autre emprunt. Cela peut se poser en notre défaveur. Toutefois, si l’on ne surpasse pas la règle des 33 % d’endettement, rien n’est encore joué. Toutefois, si le délai de remboursement du crédit en cours reste supérieur à 6 mois et qu’on souhaite emprunter une grosse somme, il est préconisé de rembourser par anticipation.

Faciliter l’obtention de son emprunt en demandant 90 % de son apport

Pour que les banques agréent à la demande d’obtenir un credit à la consommation rapide, avoir un montant d’apport qui se chiffre à 10 % de l’éventuel emprunt peut être d’une grande aide. En effet, les assurances et les honoraires du notaire ont un coût qui doit être couvert. C’est très profitable du côté de l’emprunteur vu que la valeur du bien sera amortie, et ce, au début même du crédit en ligne. Mais cela ne signifie en aucun cas que si on ne dispose pas d’un apport auprès de celles-ci, on a zéro chance de souscrire à un crédit. Certains organismes restent tolérants, surtout par rapport aux

A découvrir également : Se remettre de la disparition d'un proche

jeunes qui débutent dans la vie. Néanmoins, cet apport permettra de bénéficier un taux meilleur qui pourra être réduit jusqu’à 0,2 point dans certains cas.

Disposer d’une situation professionnelle stable

Les banques sont très attentives à la vie professionnelle de leur client, et ce n’est pas un secret. En effet, certains banquiers sont si curieux qu’ils se penchent même sur la situation de la société vis-à-vis du marché qu’elle pense conquérir. Si l’on dispose d’une bonne situation financière ou que l’on soit un couple de jeunes mariés, œuvrant tous en CDI, tant mieux. Mais mieux encore, si l’on a un double travail indépendant l’un à l’autre. Plus les revenus mensuels seront élevés, et plus les conditions seront meilleures.

D’autres éléments pour valoriser le dossier

Puisque le principal objectif ici, c’est d’optimiser sa demande auprès de la banque prêteuse, tous les coups sont permis. Outre la simulation de prêt personnel, les apports, la stabilité professionnelle et le remboursement des dettes en cours, d’autres éléments peuvent faire pencher la balance du bon côté. Si l’on ne citait par exemple que les produits d’assurances habitation que l’on peut ramener dans une nouvelle banque et qui feront gagner 0,1 point en ce qui concerne les taux.