Tout savoir sur la courroie d’alternateur

moteur de voiture

En cas de panne de votre voiture, la courroie d’alternateur (ou courroie d’accessoires) peut très bien être en cause. Une courroie d’alternateur défaillante peut par exemple provoquer des bruits de crissement ou de battement au démarrage, ainsi qu’une baisse de luminosité des phares. Et oui, la courroie permet de recharger les différents accessoires de la voiture en électricité. C’est pourquoi quand elle lâche, de nombreux problèmes peuvent survenir. Le point sur la courroie d’alternateur et ce qu’il y a à savoir sur la question.

Les différents types de courroies d’accessoires

Selon le modèle de votre véhicule, les modèles de courroies d’accessoires diffèrent également. Il en existe deux sortes :

A lire aussi : Une solution de géomarketing pour surveiller tous les acteurs du marché

  • La courroie striée. C’est la plus commune des courroies d’alternateur. Ses caractéristiques ? Elle est généralement plate et possède une rangée de 3 à 6 dents sur sa partie inférieure. Si la courroie striée est la plus utilisée, c’est parce qu’elle permet une traction plus forte, qu’elle est plus simple de montage mais aussi plus légère.
  • La courroie trapézoïdale. Ce type de courroie ne s’utilise plus sur les modèles récents, mais si votre véhicule date d’avant les années 2000 il est probable que sa courroie soit de ce type.

Diagnostiquer un dysfonctionnement de la courroie d’alternateur

Il existe plusieurs façons de diagnostiquer soi-même une panne de courroie d’alternateur. La première, un peu laborieuse, consiste à faire tourner votre moteur au ralenti puis d’allumer un à un les accessoires alimentés par du courant électrique. Soyez à l’affût d’une quelconque baisse d’intensité.

Puis, il est utile de mesurer la tension de la batterie, qui doit être parfaitement alimentée en électricité. Pour un fonctionnement optimal, la tension de la batterie doit être comprise entre 12,5 et 14,7 V. Grâce à votre voltmètre, vous repérez une tension inférieure à 12 V ? Alors, il est possible que vous ayez une courroie d’alternateur défaillante.

A lire en complément : Que faire après la première année de médecine ?

Pourquoi changer la courroie d’alternateur

Baisse de luminosité des phares ? Craquelures apparentes ? On pourrait aisément penser qu’il n’est pas primordial de changer la courroie d’alternateur pour si peu. Au contraire, ces signes doivent vous inciter à la changer dans les plus brefs délais.

Un dysfonctionnement persistant de la courroie d’alternateur peut en effet entraîner une casse de l’alternateur en lui-même voire de la courroie de distribution, deux organes bien plus importants et coûteux du véhicule.
Enfin, il peut aussi être judicieux de faire changer votre courroie d’alternateur selon une périodicité de 2 à 4 ans pour vous assurer une certaine tranquillité d’esprit.

Remplacement d’une courroie d’alternateur : conseils

Pas évident de remplacer soi-même une courroie d’alternateur. Néanmoins si vous êtes un peu bricoleur, voici quelques conseils :

  • Repérez d’abord le cheminement de votre courroie actuelle à travers les éléments de votre véhicule de façon à ajuster la prochaine de la même façon.
  • Au moment de tendre la nouvelle courroie d’alternateur, suivez les préconisations constructeur puis vérifiez la tension au moyen d’un tensiomètre.

Pour tout remplacement de courroie d’alternateur, n’hésitez pas à faire appel à un garagiste expérimenté près de chez vous.