Le métier de traducteur professionnel français anglais

Traducteur professionnel français anglais

Un traducteur français anglais est un professionnel du langage qui traduit des textes, des notices techniques ou des ouvrages en français en langue anglaise. Ce métier exige d’avoir une grande maîtrise de ces deux langues et surtout une grande curiosité intellectuelle.

A lire en complément : 19 % des Français ne sont toujours pas équipés de détecteur de fumée

En quoi consiste le métier de traducteur professionnel français anglais

Etre traducteur professionnel français anglais consiste à traduire la langue française en langue anglaise en respectant les vocabulaires et les grammaires prononcés. L’interprète restitue donc l’essentiel d’un discours avec la même intensité. Ce métier regroupe de  diverses spécialisations notamment le traducteur technique qui est professionnel issu d’un secteur précis entre autres industriel, médical ou juridique. Puis, le traducteur littéraire qui travaille avec un éditeur pour la traduction d’un ouvrage déterminé. Il peut aussi être un traducteur expert judiciaire qui travaille pour les tribunaux.

Le traducteur professionnel français anglais peut exercer son métier soit verbalement, soit par écrit. Et il exerce le plus souvent leur profession en tant que salariés dans des organismes internationaux, des agences de traduction ou des grandes entreprises. Par contre, on peut aussi trouver des traducteurs freelances qui travaillent en solitaire chez lui.

A lire aussi : Des photos d’art à imprimer sur Escape Photo

Les compétences requises pour devenir un traducteur professionnel français anglais

Pour envisager un métier de traducteur professionnel français anglais, il faut tout d’abord maîtriser et posséder une connaissance approfondie de ces deux langues en plus de sa langue maternelle. Le but est de réaliser des traductions fidèles et fluides venant de la parole ou du texte d’origine. L’interprète doit aussi posséder des qualités de rigueur, un sens de la précision et de l’endurance. Il faut également être patient et persévérant car les documents à traduire peuvent parfois être longs et complexes.

Outre ceux-ci, le traducteur professionnel doit posséder une grande curiosité intellectuelle et surtout un intérêt pour l’actualité politique, culturelle et économique internationale. Enfin, la traduction exige une résistance au stress et à la pression.

Par ailleurs, en ce qui concerne les formations, le traducteur professionnel doit poursuivre ses études jusqu’à Bac+5. Ainsi, il faut obtenir une licence de Langue littérature et civilisation étrangère et licence de Langues étrangères appliquées. Il peut aussi continuer les études universitaires en préparant un master pro. Et le plus important c’est qu’il doit vivre à l’étranger pour s’imprégner de la culture de ces deux langues.