Après les études, les secteurs qui recrutent

C’est bien connu, le milieu du travail est un secteur en difficulté. Le chômage est particulièrement haut en France et dans le reste de l’Europe et nombreux sont les jeunes diplômés qui restent plusieurs mois au chômage, ou qui sont obligés de changer de domaine d’application pour espérer en trouver. C’est pourquoi certains jeunes diplômés en psychologie ou journalisme se retrouvent serveurs ou vendeurs. Il est toujours intéressant avant de faire le choix de son orientation de repérer les secteurs qui recrutent le plus. Bien évidemment, on ne va pas se tourner vers un domaine qui ne nous plait pas uniquement parce qu’il recrute mais c’est une indication à prendre en considération.

Vers une augmentation du nombre de cadres

A lire en complément : Formations aux services à la personne ; zoom sur le BAC Pro SAPAT

En se formant à des métiers qui recrutent, on s’assure de trouver un emploi facilement. Dans les années à venir et pour l’horizon 2022 selon la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), 800 000 emplois vont être à pourvoir chaque année en France. Parmi ces emplois, certains vont remplacer de nombreux départs en retraite, cela représente 80% de ce nombre. Cependant, certains emplois vont être créés pour répondre à de nouveaux besoins présents dans la société. Alors si ces derniers peuvent varier selon les scénarios, certaines grandes tendances s’imposent.

Premièrement, face à la numérisation de la société, il y aura de plus en plus d’emplois pour les informaticiens et les chercheurs. Dans l’enseignement, un grand mouvement de départ en retraites libérera de nombreux postes. De la même manière, dans les entreprises, les départs en retraite vont permettre l’embauche de cadres commerciaux, comptables, financiers et administratifs. On remarque donc que c’est la part de l’emploi très qualifié qui va augmenter. Cela va donc profiter aux jeunes diplômés entre bac+3 et bac+5.

A découvrir également : Lutter contre le bruit ambiant au bureau et en open-space

Vers un recrutement de métiers à faible qualification

D’ici à 2022, on remarque aussi qu’on devra recruter dans des corps de métier exigeants peu ou pas de qualification, surtout dans l’aide à la personne : aides à domicile, assistantes maternelles, aides-soignants. Certains métiers de services vont aussi massivement recruter du fait des départs en retraite : vendeurs, conducteurs de véhicule, agents d’entretien.

Dans tous les cas, pour être conforté dans son orientation, mieux vaut effectuer des stages lors de ses études. Ils sont tous encadrés par une convention de stage et permettent de découvrir le milieu visé de l’intérieur.