Conseils et astuces pour aménager un logement adapté aux personnes âgées

Vieillir en restant tranquille chez soi, c’est bel et bien possible. Il suffit pour cela de réaliser quelques modifications simples, qui permettent de faciliter le quotidien. Suivez notre guide pour connaître ces aménagements qui vont vous faciliter la vie !

Désencombrer l’espace pour faciliter les déplacements

Pour aménager un logement adapté à une personne âgée, il faut en premier lieu réfléchir à comment elle va se déplacer dans la maison, librement et en toute sécurité. La première chose à faire est donc de désencombrer la maison, afin de libérer l’espace et faciliter la circulation : réduire le nombre de mobiliers au minimum nécessaire et bien les espacer, enlever les fils électriques ou les tapis qui peuvent constituer des obstacles sur le sol.

A lire aussi : Couverture de piscine : nos conseils

Cet aménagement est d’autant plus utile si la personne utilise un déambulateur, un fauteuil ou un scooter électrique. Si la maison possède un étage, il faut prévoir également l’installation d’un monte-escalier qui simplifie le déplacement depuis et vers le rez-de-chaussée. Pour plus d’informations sur ce type d’équipements, vous pouvez vous rendre sur les plateformes en ligne de revendeurs spécialisés dans le domaine.

Il faut néanmoins admettre qu’en dépit des dispositions prises, il reste difficile de réduire à néant les risques de chute. Pour éviter les blessures, il s’avère ainsi nécessaire de couvrir le bout des mobiliers avec des embouts molletonnés. L’installation de détecteurs à infrarouge dans le couloir ou les escaliers constitue également une mesure de sécurité indispensable.

A lire en complément : Ne pas se tromper dans le choix d’une société de gardiennage à Paris

senior à domicile

Opter pour des mobiliers de rangement plus bas

Réduire du mieux que possible la réalisation de gestes qui demandent de monter une échelle, un escabeau ou d’en descendre est important afin de diminuer les risques d’accident. Aussi, il est nécessaire d’aménager des espaces de rangement plus bas, qui facilitent l’accès aux ustensiles et équipements dont on se sert au quotidien. À la place des placards, il faut donc plutôt privilégier l’installation de tiroirs, qui seront plus pratiques. Ceci étant valable pour les différentes pièces de la maison, pour la cuisine, la chambre ou la salle de bain. Il est également important de déplacer les objets volumineux vers les rangements plus bas, voire de les installer à même le sol.

Ajuster l’éclairage

Un éclairage mal adapté peut rendre difficiles les déplacements dans la maison. Qu’il soit trop faible ou trop éblouissant, il rend impossible tout déplacement en intérieur dès qu’il commence à faire sombre. La solution est donc de revoir régulièrement l’éclairage pour l’adapter selon les besoins de l’occupant. L’idéal reste d’avoir un éclairage doux, qui apporte suffisamment de lumière pour distinguer chaque recoin au passage. Éclairer les tiroirs ou les placards, ainsi que les zones d’ombre dans la maison, sera également utile. L’emplacement des interrupteurs et des prises électriques sont par ailleurs à revoir pour les rendre plus faciles d’accès.

Bien équiper la salle de bain

Les douches et les toilettes font partie des pièces maîtresses de la maison, qui demandent une réelle adaptation afin de faciliter le quotidien d’une personne âgée. Il faut, en ce sens, installer des barres de maintien murales qui servent d’appui pour se déplacer, s’asseoir, se relever ou se tenir pendant la toilette. Un siège et un tapis antidérapant seront également nécessaires pour éviter les chutes.

Des baignoires à porte sont par ailleurs disponibles chez les revendeurs spécialisés, qui sont plus appropriées pour les seniors. Avec ce modèle, il ne sera pas nécessaire d’enjamber le bord de la baignoire pour y entrer. On peut également opter pour une douche plain-pied, pour éviter ce genre de mouvement risqué, sans oublier dans ce cas la pose d’un siège de douche.

Automatiser la gestion des installations dans la maison

La domotique est une technologie qui sera parfaitement utile pour les seniors. Elle réduit en effet les déplacements, grâce à des volets ou un portail motorisé par exemple. Il est également possible de contrôler l’éclairage ou le chauffage au moyen de ces solutions technologiques. Certains équipements permettent même de lancer une alerte en cas de chute ou d’intrusion dans le domicile.

Permettant de contrôler à distance ou de programmer l’utilisation des équipements de la maison, la domotique garantit ainsi la sécurité des seniors et apporte la tranquillité d’esprit pour les proches.

Mettre les aménagements à jour suivant l’état de santé de l’occupant

L’objectif de cet aménagement est de favoriser l’autonomie tout en garantissant la sécurité. Il est important de choisir des installations et des équipements qui s’adaptent à l’état de la personne concernée. Si par exemple elle a des troubles de l’équilibre, il faut prévoir des chaises à différents endroits de la maison et restreindre leur espacement pour lui donner la possibilité de venir s’y reposer dès que les sensations de fatigue apparaissent.

Les installations doivent être revues régulièrement pour les adapter à l’évolution de l’état de santé de la personne concernée. Cette vérification permet également de repérer les matériels défectueux qu’il faut renforcer ou remplacer.

Quand faut-il commencer à aménager le logement ?

L’aménagement de la maison doit commencer dès que les premiers signes de défaillance apparaissent, que ce soit au niveau des mouvements, de la vue ou de l’ouïe, sans jamais attendre que les accidents surviennent. Commencer assez tôt permet par ailleurs d’étaler les travaux sur plusieurs mois et de répartir ainsi le coût. De même, de cette manière, on peut prendre le temps d’aménager les pièces les unes après les autres.

Il convient en outre de noter que certaines personnes ont cette tendance à surestimer leurs capacités. Les proches sont ainsi les seuls à pouvoir identifier les problèmes existants, qui requièrent l’aménagement de la maison.

Les aides disponibles pour l’aménagement d’un logement destiné à une personne âgée

Pour les travaux qui visent à améliorer le confort et le bien-être dans une maison, il est possible d’obtenir une solution de financement grâce à l’aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Le financement varie en fonction du revenu du demandeur, et peut atteindre la moitié du montant total des travaux. Propriétaires et locataires ont droit à cette solution de financement.

Les caisses retraites peuvent également contribuer à la réalisation des travaux. Celles-ci peuvent notamment apporter des solutions de financement pour la réalisation des travaux ou accorder des prêts dans le cadre de cet aménagement.

Enfin, certaines collectivités territoriales peuvent proposer des subventions, des aides ou des prêts pour l’exécution des travaux d’aménagement. L’administration fiscale peut également accorder des crédits d’impôt pour les dépenses réalisées en vue de cette rénovation. Avant de vous lancer dans les travaux, vous pouvez donc vous renseigner auprès des organismes compétents afin de connaître votre éligibilité à ces aides financières.