Naissance : à qui la déclarer et comment ?

La venue de votre bébé est un moment exceptionnel de votre vie. En effet, vous pourrez avoir un trésor avec qui jouer et avec qui vous pourrez passer la majeure partie de votre temps ? Lorsque l’enfant vient au monde, il est nécessaire que des démarches administratives soient entreprises auprès de différents organismes. Vous pourrez ensuite créer un faire part naissance garçon ou fille selon le sexe de l’enfant.

Alors, étant donné que votre enfant vient de naitre, à qui devez-vous la déclarer et comment ?

A lire en complément : De la nécessité de solliciter les services d’un avocat spécialisé en divorce

Tout d’abord, où se rendre ? 

La naissance de votre nouveau bébé nécessite que vous vous rendiez à la mairie du lieu de naissance du bébé dans l’optique de déclarer sa venue. Cette déclaration doit se faire dans un délai de 5 jours après l’accouchement. La plupart du temps, elle est faite par une personne qui était présente dans l’établissement, mais c’est surtout le père de famille. Cette démarche leur permet de choisir le ou les prénoms et noms de l’enfant. Par ailleurs, s’il arrivait que vous accouchiez à l’étranger, les exigences sont les mêmes. Mais vous devez contacter le consulat français présent dans le pays. Aussi, le délai de déclaration à l’extérieur s’étend sur 15 jours après l’accouchement et 30 jours dans d’autres pays.

Apprêtez les pièces à fournir 

Pour ce qui est des documents à apprêter, vous devez fournir le certificat établi par le médecin ou la sage-femme. Vous devez présenter la déclaration de choix de nom et vos cartes d’identité (papa et maman). Ensuite, vous fournirez l’acte de reconnaissance et le livret de famille si vous en possédiez. Dès que l’ensemble de ces pièces sont réunies, il suffit de vous rendre à la mairie. Vous verrez un officier d’état civil qui vous rédigera rapidement l’acte de naissance et vous en aurez même plusieurs copies. Ces exemplaires vous seront utiles puisque c’est elles que vous devez utiliser pour vos déclarations auprès des autres organismes.

A lire aussi : Maison de retraite : quelques critères d'appréciation des établissements

Autres organismes à contacter

Quand bien même vous avez déjà déclaré la naissance de votre nouveau-né à la mairie, vous êtes également appelé à vous référer à d’autres organismes. À cet effet, vous pourrez joindre la caisse primaire d’assurance maladie. Ici, vous avez deux possibilités pour déclarer la naissance du bébé. Vous pourrez le faire en ligne sur votre compte Ameli en quelques clics ou envoyer des documents par courrier. Il s’agit entre autres de la copie du livret de famille ou de l’acte de naissance. Aussi, vous aurez besoin du formulaire de demande de rattachement des enfants mineurs à l’un ou aux deux parents assurés. Ainsi, vous bénéficierez d’une prise en charge pour les frais de santé de votre bébé.

Vous devez prévenir la Caisse d’allocations familiales Caf. Ici, que vous soyez déjà bénéficiaire de la CAF ou non, l’arrivée de votre bébé vous donnera droit à certaines aides. En exemple, il y a la prime à la naissance. Vous pourrez également bénéficier de la prestation d’accueil du jeune enfant dit Paje. Mais pour bénéficier du Paje, vous devez annoncer votre grossesse dans les 14 premières semaines. Si vous êtes affilié à la CAF, rendez-vous sur votre compte et signaler la naissance dans la rubrique déclarée un changement.

Dans le cas contraire, envoyez par courrier l’acte de naissance ou copie du livret de famille et le formulaire de changement de situation. Vous pouvez la télécharger sur le site internet. De plus, vous devez informer votre employeur. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un congé de paternité. Vous pourrez la déclarer à votre assureur pour qu’il tienne compte de cela pour l’ajouter à vos contrats et avertir les impôts.