La SNCF poursuit le renouvellement de sa production informatique

Depuis 2014, la production informatique de la SNCF était organisée en entités spécialisées qui ne communiquaient que très peu ensemble. Il fallait du coup revoir tout ce système en vue d’améliorer la gestion de toutes les applications. Aujourd’hui, le GFI Informatique de la SNCF assure l’administration et le support de l’ensemble des applications critiques de la compagnie ferroviaire sans incident majeur.

L’objectif réduire de 20 % la facture informatique de la compagnie

C’est en 2010 que ce le projet de réorganisation de la production informatique de la SNCF vit le jour. Au début, il faut dire qu’il s’agissait d’un contrat de plus d’un milliard d’euros avec le géant IBM. Cependant, ce projet n’a pas pu voir le jour pour diverses raisons, qui restent assez floues d’ailleurs. Il fut abandonné en 2012, une année où la maison ferroviaire française a connu un nouvel échec dans la stratégie d’externalisation de ses données informatiques. En d’autres termes, la SNCF ne faisait rien d’autre que d’exploiter un terrain miné en vue de réduire les coûts de sa production informatique.

A lire en complément : Comment améliorer ses délais d’encaissement ?

Un projet d’unification en 2014

C’est finalement en 2014 que vit le jour le projet d’unification des centres de la production de la DSI T ainsi que de la SVSI voit le jour avec pour objectif d’assurer le support de la production de l’ensemble des du parc applicatif de la compagnie française. Du coup, le contrat qui est signé avec le prestataire va englober à la fois l’exploitation, l’administration des serveurs et la gestion des incidents. La SNCF va aussi s’appuyer pour les années à venir sur un centre unique de gestion de services sur Paris qui vont permettre de réduire les coûts de support d’une informatique.

Un projet lancé dans la discrétion

Osons dire que le lancement de ce projet a échappé à nos radars. En effet, les échecs du passé ont sans doute poussé la SNCF à miser sur la prudence et la discrétion concernant ce dossier. Pour le moment, tout semble aller bien et l’objectif est non seulement de réduire les coûts de production, mais aussi de se rapprocher de la clientèle.

A lire aussi : Pourquoi acheter ses vêtements en ligne ?

L’infogérance serveur possède de nombreux avantages. L’un des plus importants d’entre eux est relatif à la diminution des coûts informatiques. Grâce aux effets d’échelles et à la mutualisation des moyens, on peut ainsi observer en général des économies comprises entre 10 % à 15 % sur le budget informatique des sociétés qui y recourent.