L’aménagement des postes de travail dans une entreprise

Plusieurs facteurs externes contribuent au bien-être et à la productivité du salarié. L’aménagement de son poste de travail en fait partie. Il a en effet besoin d’un bon aménagement de son bureau afin de pouvoir optimiser son efficacité et d’éviter les risques de santé liés au monde du travail, que ce soit physiologiques ou psychologiques. Si vos salariés continuent à travailler dans des conditions peu motivantes, il est temps d’y remédier.

 

A lire en complément : Comment faire une rencontre sérieuse à Lyon ?

Rendre plus ergonomique l’aménagement des postes de travail

 

En France, le bien-être professionnel de chacun se trouve actuellement au cœur des préoccupations des dirigeants malgré le fait que les troubles musculo-squelettiques ou TMS restent la raison principale de maladie professionnelle. Un meilleur aménagement du poste de travail constitue la première étape vers ce bien-être tant convoité au bureau et tout le monde le sait maintenant. L’ergonomie se présente actuellement comme la meilleure solution vers cette envie d’un taux de productivité plus élevé.

A lire aussi : Se remettre de la disparition d'un proche

Il reste cependant à définir ce que signifie réellement « un poste de travail ergonomique ». Chaque expert a sa propre définition de cette expression. Toutefois, les avis convergent sur le fait qu’il s’agit d’un ensemble d’agencement, de meubles et d’équipements particulièrement adapté à l’occupant dudit poste de travail.

Les règles liées à l’ergonomie veulent que cet ensemble diffère d’un employé à un autre selon qu’il travaille debout ou assis durant un long moment. Cet ensemble doit aussi lui convenir spécialement qu’il réalise des missions intellectuelles ou manuelles.

Prenons l’exemple d’un employé de bureau qui doit rester assis durant toute la journée. Il lui faut effectivement un fauteuil ergonomique pouvant bien supporter son dos, sa tête et ses bras, donc avec repose-tête et accoudoirs. Ce siège bien ajustable lui éviterait les éventuelles douleurs lombaires et de tout le bas du corps.

Concernant un employé qui exerce son métier en restant debout, il doit disposer d’un minimum d’espace pour ne gêner aucun de ses mouvements. Son plan de travail doit également être ajusté à la hauteur de sa taille.

 

La question de l’éclairage

 

Un bon aménagement du poste de travail ne sert à rien sans un bon éclairage. Cet élément est important dans le but de garantir le confort visuel, mais aussi de prévenir la fatigue des yeux à cause d’une pièce mal éclairée. Pour mieux le choisir, il faut prendre en compte : la lumière naturelle de la salle, les lampes les mieux adaptées à cet endroit, la couleur de cet éclairage, la lumière destinée à la table de travail, etc. Tous ces critères permettent de définir le meilleur éclairage artificiel pour le bureau.

Sachez que les valeurs minimales à respecter pour cet éclairage sont réglementées par le décret n° 83-721. Ce texte de loi les définit en fonction de plusieurs facteurs externes. Un local de travail doit par exemple être éclairé par 120 lux contre 200 lux pour un espace professionnel clos hors de la portée de la lumière naturelle.