Quelques conseils pour éviter les pièges de la colocation

colocation-lyon

Colocation : attention aux pièges !

Habiter seul peut coûter cher, vous songez donc à faire une colocation à Lyon ? Vous connaissez forcément quelqu’un qui vous dira que c’était pour lui les meilleures années de sa vie, et qu’il a tissé des liens avec des personnes incroyables. Mais la cohabitation peut également virer au cauchemar et de nombreuses arnaques existent ! Quelques pièges sont à éviter.

Dénicher sa coloc idéale

Ne perdez pas votre argent dans les agences

Si vous ne connaissez pas au préalable quelqu’un intéressé pour emménager avec vous, tournez-vous vers des sites spécialisés tels que www.pinql.com qui sauront vous trouver la colocation à Lyon qui vous correspond ! Evitez les agences immobilières qui répondent peu voire mal à ce type d’offre et sont très coûteuses.

A lire en complément : Comment choisir ses roulettes pour appareils médicaux ?

Pour réussir votre coloc sur la durée, il ne s’agit pas de vous emballer en choisissant le premier venu ! Si on ne choisit pas ses parents, en revanche, il est très important de choisir son colocataire, et de ne pas se sentir mal à l’aise dès les premiers contacts.

 Dénichez les arnaques !

Il existe de fausses annonces alléchantes sur le web, où les escrocs vous demandent un versement par mandat cash, prétextant un voyage ou un emploi du temps chargé : refusez net ! Ne faites aucun versement avant d’avoir visité les lieux et signé le contrat !

A voir aussi : Installation de système d’isolation : les erreurs fréquentes à éviter

Pour vérifier qu’il est propriétaire, posez-lui des questions sur la vie du quartier, sur un concert à la Halle Tony Garnier, sur le marché des bouquinistes des quais, etc. Un propriétaire qui ne connait pas bien les environs, alors qu’il y a investi, est suspect.

Assurez-vous que l’appart dans lequel vous emménagerez soit conforme à l’usage d’habitation, renseignez-vous sur les normes légales. De plus, vous allez vivre avec un étranger : prévoyez-vous un minimum d’espace vital, au moins une chambre à vous. Il existe de nombreux appartements pour colocation à Lyon à tous les prix, n’hésitez pas à regarder ici pour plus d’infos !

Ne jouez pas au plus malin : protégez-vous !

Bail

A moins d’un coup de foudre, une cohabitation entre amis a toujours une durée de vie limitée : ne signez pas un contrat à bail avec une clause de solidarité, quite à payer plus cher. Un bail par personne ! Et si votre colocataire était muté loin de votre colocation à Lyon ? Plus de partenaire ! Vous n’allez tout de même pas payer le loyer entier !

Pas de triche : toutes les personnes habitant l’appartement doivent être signataires d’un bail, et chaque départ et arrivée faire l’objet d’un avenant. Etre sous-locataire, c’est être dans une situation précaire où n’avez aucun droit : ni allocation, ni assurance, ni garantie de ne pas être mis à la porte du jour au lendemain…

D’autres points administratifs

Si vous cherchez une colocation à Lyon, le site du Campus  vous alerte sur ces points importants :

  • Le dépôt de garanti : qui le paie ? Le partagez-vous en deux ?
  • Assurance Habitation : chacun doit en avoir une, collective ou individuelle.
  • Allocation : chacun peut faire une demande d’aide auprès de la CAF

Un chez soi à s’inventer

colocation

Pensez un règlement de vie intérieur rien qu’à vous

Il est important de se mettre d’accord sur ces points sensibles :

  • Les courses : rotation ou chacun pour soi ?
  • Le ménage : rotation ou partage des tâches ?
  • La salle de bain : le matin, devrez-vous fixer des horaires ?
  • Les invités : vous voyez votre appart comme une auberge espagnole ou un refuge au calme ?
  • Les amoureux-ses : est-ce qu’on les accepte ? à quelles conditions ?

Vous pouvez aussi parler des animaux de compagnie, du bruit, du droit de fumer à l’intérieur, etc. Pour vous rassurer, mettez-vous d’accord et rédigez un règlement que vous signerez.

Bien discuter de la cohabitation

Pour être bien ensemble, vous aurez besoin qu’on respecte certaines de vos habitudes de vie, et inversement. Ne vous précipitez pas et prenez le temps de connaitre la personne avec qui construire votre nouveau foyer. Allez boire un verre pour parler de la manière dont vous vivez.

Enfin surtout : communiquez. Il n’y a rien de pire que de vivre avec un fantôme à qui on n’adresse jamais un mot. Le risque, c’est la rupture. Après tout, il fait bon vivre en colocation à Lyon !