Quel hébergeur pour WordPress ?

La naissance des CMS a permis la démocratisation des outils de création de site web. Ces CMS étant classés dans la catégorie des WYSIWYG, ils font partie des structures de gestion de contenus. Cette plate-form permet l’automatisation et la simplification de la génération de pages web. Selon Seo&Mix, on compte plus de 45% d’utilisateurs de CMS WordPress aux Etats-Unis et pas moins de 57% en Europe. Ceci donne à cet outil la première place dans le podium des CMS les plus utilisés au monde. Cette utilisation intense des internautes implique une grande prise charge des services d’hébergement web. Ces derniers travaillent d’arrache-pied pour maintenir une stabilité constante afin de permettre aux sites WordPress hébergés chez eux de jouir de la meilleure performance.

A lire en complément : Une tonne de viande avariée saisie dans une boucherie

Les critères spécifiques à WordPress

Un bon hébergement doit prendre en considération plusieurs critères afin de remplir les conditions minimales d’adoption par des internautes de plus en plus avertis. Tout d’abord, le critère de la performance passe en première ligne. Les CMS actuels traitent des milliers de requêtes en millisecondes, il est donc important que le serveur sur lequel le site web va être hébergé soit rapide et performant. Ensuite survient la question sécuritaire. En effet, le serveur mutuel doit être doté des systèmes les plus intolérables en matière d’intrusion. Afin de séduire ses clients, les hébergeurs intègrent plusieurs fonctionnalités sur la gestion d’administration notamment la possibilité d’installer un CMS en un seul clic. Ceci est un moyen plus facile de mettre en place un site web et de commencer dès lors son exploitation sans avoir de grandes connaissances en matière de création de sites web.

Quelle offre choisir ?

WordPress a besoin de certains logiciels pour fonctionner correctement. Un hébergeur WordPress doit pouvoir supporter le langage PHP (5.4 ou supérieur) concernant le langage avec lequel il est écrit ; et le langage MySQL (5.5 ou supérieur) concernant la base de données dont il a besoin. Il est également primordial de choisir un serveur pouvant accueillir au minimum 100 Mo de capacité de stockage. Les fichiers seront par exemple envoyés via FileZila, et il faudra donc que le serveur propose un accès FTP afin de vous fournir un nom d’utilisateur et un mot de passe.

A lire en complément : Compagnie d’assurance : fournisseur d’assurance sur mesure pour votre quad