Poêle à bois et appartement : incompatible ?

poele a granule

Jadis systématiquement présent dans tous les intérieurs, le poêle à bois confirme aujourd’hui son retour dans les maisons. A granulés ou à bûches, il permet d’apporter une chaleur douce et confortable rapidement dans les principales pièces de vie d’une longère, d’une maison de construction ou d’une villa.

Si vous êtes en appartement, pouvez-vous jouir du même confort ? Si oui, quel modèle choisir et surtout, quelles sont les démarches préalables à une telle installation ?

Lire également : Quels sont les avantages du béton imprimé ?

Appartement : des restrictions d’ordre pratiques avant tout

Profiter d’une belle flambée en plein hiver et chauffer de manière économique et écologique son intérieur n’est pas seulement réservé aux habitations individuelles. Il est envisageable, sous certaines conditions, de bénéficier du confort que procure un tel chauffage si vous habitez en appartement.

Toutefois, si dans une maison neuve ou ancienne, vous pouvez indifféremment opter pour un poêle à bois, à granulés ou avec bouilleur, en appartement, il en est tout autrement. Conditions de stockage ou encore évacuation de la fumée sont autant d’éléments à prendre en compte.

A lire également : Ce qu’il faut savoir lors d’un achat d’un animal dans un refuge de la FAAA

Les contraintes liées au stockage

Utiliser un poêle implique d’avoir à portée de main une certaine quantité de combustible.

Dans le cas de la bûche traditionnelle, il faut d’abord avoir un espace suffisant pour le stockage, ce qui est loin d’être évident en appartement. De surcroît, celui-ci doit se trouver à proximité pour éviter les aller-retours. Le bois doit être mis à l’abri de l’humidité.

Pour ce qui est des granulés, ceux-ci sont commercialisés en sacs de différents volumes. Plus simples à entreposer dans votre logement, ceux-ci permettent également le stockage de votre combustible dans les meilleures conditions.

De fait, le poêle à granulés constitue une des solutions pour les appartements (source : expertschaleurbois.fr).

Evacuation des fumées

Outre le stockage, avant la pose d’un poêle à bois, vous devrez vous poser la question de l’évacuation des fumées.

Celle-ci doit se faire dans le plus grand respect des conditions de sécurité soit :

  • en réutilisant un conduit déjà existant. Il est bien souvent recommandé de le tuber pour garantir son étanchéité, et donc votre sécurité comme celle des autres habitants de la copropriété
  • en installant un système de ventouse pour les poêles à bois ou poêles à granulés. Celui-ci permet l’évacuation des fumées sur la façade de votre logement, tout en permettant l’entrée d’air dans votre appartement. Attention toutefois de prendre en compte une éventuelle gêne des voisins. Il peut être judicieux de leur en toucher un mot au préalable même si la réglementation définit clairement le cadre de mise en œuvre.

L’accord de la copropriété

Dernier point, mais non des moindres, l’obligation qui vous est faite d’avoir l’accord du syndic de copropriété pour de tels travaux.
En effet, l’utilisation de parties communes comme les conduits d’évacuation déjà existants ou la modification de l’esthétisme de la façade du bâtiment nécessitent une autorisation écrite effectuée en amont des travaux.